Une armée forte, priorité de l'Ukraine, dit le Premier ministre

vendredi 14 novembre 2014 15h05
 

KIEV, 14 novembre (Reuters) - La priorité numéro un de l'Ukraine est de se doter d'une armée suffisamment forte pour tenir tête à l'agression russe, a déclaré vendredi le Premier ministre Arseni Iatseniouk, alors que les affrontements se poursuivent dans l'est du pays.

"Construire une armée capable de stopper l'agression venue de Russie, voilà la tâche numéro un", a dit le chef du gouvernement lors d'un point presse télévisé.

Le président Petro Porochenko, pour sa part, a assuré que les forces ukrainiennes étaient prêtes à repousser toute attaque. "Il n'y a aucune raison de paniquer" en raison de la situation dans l'Est, a-t-il insisté dans un communiqué.

"Si la situation se dégrade malgré le plan de paix, les forces armées ukrainiennes sont prêtes et capables aujourd'hui de repousser (une offensive)", a-t-il dit, ajoutant que Kiev voulait toujours trouver une solution politique au conflit.

Un porte-parole de l'armée ukrainienne a rapporté que les duels d'artillerie entre gouvernementaux et séparatistes s'étaient poursuivis ces dernières vingt-quatre heures dans les régions sécessionnistes de Donetsk et de Louhansk. Un soldat ukrainien et un enfant de cinq ans ont été tués, a-t-il ajouté.

Selon l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), le cessez-le-feu conclu le 5 septembre est pratiquement caduc. Kiev et Moscou s'accusent mutuellement de violer la trêve.

Evoquant les objectifs économiques de son gouvernement, Arseni Iatseniouk a dit ne pas s'attendre à une reprise avant 2016 et a suggéré que l'actuel ministre adjoint des Finances, Vitali Lissovenko, devienne le détenteur en titre de ce portefeuille dans un nouveau gouvernement de coalition, à la suite des élections législatives du 26 octobre.

Il a ajouté que son parti, le Front populaire, appuierait le choix du président Porochenko pour les ministères de la Défense et des Affaires étrangères.

Fin octobre, après la victoire du Front populaire aux élections, Petro Porochenko s'est dit favorable à la reconduction d'Arseni Iatseniouk à la tête du gouvernement. (Natalia Zinets et Pavel Polityuk; Guy Kerivel pour le service français, édité par Tangi Salaün)