** LE POINT SUR LES MARCHÉS avant l'ouverture en Europe **

jeudi 13 novembre 2014 07h57
 

PARIS/LONDRES, 13 novembre (Reuters) - Les principales Bourses européennes
devraient rebondir jeudi à l'ouverture après leurs nets reculs de la veille et
malgré des indicateurs chinois inférieurs aux attentes, dans des marchés qui
pourraient être alourdis par les valeurs liées au pétrole, les cours du brut
étant tombés à leur plus bas niveaux en quatre ans.
    Les marchés asiatiques ont bien résisté à l'annonce en Chine pour le mois
d'octobre d'une croissance de la production industrielle en deçà des attentes du
marché, à 7,7% en rythme annuel, et d'une progression des ventes de détail
légèrement inférieure aux anticipations, à 11,5%. 
    D'après les premières indications disponibles, l'indice CAC 40 parisien
 pourrait reprendre jusqu'à 0,4% à l'ouverture, le Dax à Francfort
 0,4% également et le FTSE à Londres 0,1%. 
    La Bourse de Tokyo a terminé en hausse de 1,14% à de nouveaux pics de sept
ans, profitant encore une fois d'informations de presse disant que le Premier
ministre Shinzo Abe aurait décidé à la fois de convoquer des élections
anticipées et de reporter la hausse programmée de la taxe sur la valeur ajoutée.
    La veille, les grands indices américains ont été stables ou en légère hausse
pour le Nasdaq, après les records inscrits lors des cinq dernières séances.
    Sur le marché des changes, la livre est tombée à son plus bas niveau en 14
mois de 1,5760 dollar après un rapport de la Banque d'Angleterre la veille
annonçant que l'inflation devrait passer sous le seuil de 1% dans les six mois,
ce qui peut laisser penser qu'elle ne relèvera ses taux que vers la fin de 2015.
   
    Sur le front du pétrole, le Brent est tombé sous la barre des 80 dollars
pour la première fois depuis 2010 mercredi et reste faible jeudi matin.
    Les résultats trimestriels continueront à animer la cote, dont ceux de GDF
Suez, ainsi que les chiffres de l'inflation en France et en Allemagne. 

    VALEURS À SUIVRE
    * GDF SUEZ a publié des résultats en baisse au titre des neuf
premiers mois de 2014, pénalisés par un climat défavorable et l'arrêt de trois
réacteurs nucléaires en Belgique, et a ajusté à la baisse une partie de ses
objectifs annuels. 
    * SODEXO a publié jeudi des résultats 2013-2014 en hausse, dopés
par des réductions de coûts et l'amélioration de la rentabilité des activités de
restauration collective en Europe et dans les pays émergents. 
    * ALSTOM a annoncé mercredi qu'il envisageait de distribuer à ses
actionnaires de 3,5 à 4 milliards d'euros dans le cadre de la cession de ses
activités dans l'énergie à General Electric pour 12,35 milliards d'euros.
   
    * EIFFAGE s'attend désormais à une légère baisse de son chiffre
d'affaires en 2014 en raison d'une contraction plus forte que prévu de la
commande publique de routes, mais le groupe de BTP a confirmé ses objectifs de
résultat et de désendettement.    
    * ILIAD a recruté nettement plus d'abonnés que prévu au troisième
trimestre, tant dans la téléphonie mobile où il continue à surfer sur ses offres
à prix cassés, que dans le haut débit fixe, son activité historique fortement
concurrencée.    
    * AÉROPORTS DE PARIS s'est montré plus prudent sur sa prévision de
trafic pour 2014, disant désormais tabler sur une croissance de 2,7% hors
épisodes neigeux et autres événements exceptionnels. 
    * AHOLD a annoncé que ses activités aux Etats-Unis avaient renoué
avec une croissance des ventes au troisième trimestre, tandis le recul aux
Pays-Bas a été moins prononcé que lors du trimestre précédent. 
    Après Bourse : 17h35 LAGARDÈRE / CA du T3 
    
    * Tableau des principaux marchés mondiaux : 

 (Avec Hideyuki Sano, Juliette Rouillon pour le service français, édité par
Benoit Van Overstraeten)