LEAD 1 -Madrid propose à la Catalogne de réformer la Constitution

mercredi 12 novembre 2014 15h34
 

MADRID, 12 novembre (Reuters) - Le président du gouvernement espagnol Mariano Rajoy a proposé mercredi aux Catalans une réforme constitutionnelle pour assainir les relations entre Madrid et Barcelone mais s'est une nouvelle fois catégoriquement opposé à un référendum sur l'indépendance de la Catalogne.

Dimanche, plus de deux millions d'électeurs catalans, sur 5,4 millions, ont participé à une "consultation citoyenne" purement symbolique sur l'autodétermination de la région. A plus de 80%, ces électeurs se sont prononcés pour l'indépendance.

A la suite de la tenue de ce vote illégal, le procureur général espagnol se prépare à lancer des poursuites contre le président de l'exécutif catalan, Artur Mas, qui a maintenu le vote de dimanche malgré son interdiction.

"Si ce qu'il (Artur Mas) veut, c'est une modification de la Constitution dans un sens qui lui convienne mieux, il en a tout à fait le droit. Il aurait dû commencer par ça", a déclaré Mariano Rajoy mercredi lors d'une conférence de presse.

"Je crois vraiment dans le dialogue pour résoudre les problèmes politiques. Mais tout dialogue doit s'inscrire dans le cadre de la Constitution", a-t-il toutefois ajouté, excluant la possibilité d'une sécession de la Catalogne.

Mardi, Artur Mas, pressé par les indépendantistes radicaux d'organiser des élections régionales anticipées, a souhaité l'établissement d'un dialogue permanent entre Madrid et Barcelone sur l'indépendance catalane et sur des mesures destinées à renforcer l'économie de la région.

Si le gouvernement central ignore les demandes de la Catalogne, a-t-il ajouté, il sera nécessaire d'avancer la date des élections régionales normalement prévues fin 2016 et où la question de l'indépendance se retrouvera de nouveau au coeur des débats.

"C'est donc cela qu'on nous propose?", s'est interrogé mercredi Mariano Rajoy. "Que si on ne fait pas ce que M. Mas demande, celui-ci organisera des élections anticipées? C'est cela le dialogue auquel on nous convie?"

Le mouvement indépendantiste existe depuis longtemps en Catalogne, région dotée d'une culture et d'une langue propres, mais il s'est renforcé ces dernières années en raison des difficultés économiques. Face à la crise, de nombreux Catalans jugent en effet qu'ils donnent trop à l'Etat et ne reçoivent pas assez. (Julien Toyer et Carlos Ruano, Guy Kerivel pour le service français, édité par Tangi Salaün)