LEAD 1-Monte Paschi monte sur des spéculations d'OPA de BNP Paribas

mardi 11 novembre 2014 13h15
 

(Actualisé avec éléments de contexte et commentaires)

LONDRES, 11 novembre (Reuters) - Banca Monte dei Paschi a gagné jusqu'à 6% mardi à la Bourse de Milan sur des spéculations d'OPA après la publication d'une tribune BreakingViews de Reuters évoquant la possibilité d'un rapprochement de la banque toscane avec BNP Paribas.

Le titre Monte Paschi fait preuve d'une grande volatilité depuis que les récents bilans de santé du secteur menés par la Banque centrale européenne ont conclu à un déficit de fonds propres de 2,1 milliards d'euros que la troisième banque italienne a neuf mois pour combler.

L'action gagne 3,45% à 0,6890 euro vers 12h10 GMT, après une pointe à 0,7065.

"L'article de BreakingViews dit qu'une fusion avec BNP ferait sens (...) Pour moi cela est en effet crédible", dit un trader basé à Londres.

Un trader à Milan évoque aussi des spéculations impliquant BNP Paribas tandis qu'un troisième parle plus généralement de l'espoir de voir émerger un "chevalier blanc".

Dans sa tribune de BreakingViews, Neil Unmack fait valoir qu'un rachat de Monte Paschi permettrait à la BNP Paribas de se hisser au troisième rang en Italie, alors que sa filiale BNL n'est actuellement qu'en sixième position.

Monte Paschi, qui publie mercredi ses résultats du troisième trimestre, n'a pas souhaité commenter. BNP, qui a par le passé qualifié de "spéculations" des rumeurs lui prêtant un intérêt pour la banque de Sienne, n'a pu être jointe dans l'immédiat.

Monte Paschi a vu son cours de Bourse plonger de 40% dans la dernière semaine d'octobre après les résultats des tests de la BCE mais le titre a regagné une partie du terrain perdu après l'annonce d'un projet d'augmentation de capital de 2,5 milliards d'euros, qui lui permettrait en outre de rembourser des aides publiques.

L'augmentation de capital, prévue pour l'an prochain, est considérée par beaucoup comme une étape vers un mariage avec une autre banque. Outre BNP Paribas, la banque italienne UBI Banca et l'espagnole Santander font figure de prétendants possibles mais toutes deux ont dit ne pas avoir de contacts en cours avec Monte Paschi. (Giancarlo Navach et Stefano Rebaudo à Milan, avec Lionel Laurent à Londres et Astrid Wendlandt à Paris, Véronique Tison pour le service français)