Glencore maintient son prêt à Recylex, reprise de cotation mardi

lundi 10 novembre 2014 18h32
 

PARIS, 10 novembre (Reuters) - Recylex (ex-Metaleurop) a annoncé lundi que Glenclore, son principal actionnaire, n'entendait pas résilier le prêt de 16 millions d'euros qu'il lui a accordé en octobre, ce qui permettra au spécialiste français du recyclage du plomb et du plastique de financer les deux dernières échéances de son plan de continuation.

Plusieurs procédures judiciaires sont en cours concernant Recylex de la part d'anciens salariés de Metaleurop. Le groupe a également été assigné par les mandataires liquidateurs de Metaleurop Nord, afin que Recylex participe à hauteur de 22 millions d'euros à l'indemnisation de ces anciens salariés.

L'ensemble de ces contentieux font peser un risque financier sur la société.

En dépit de la nouvelle procédure engagée par les mandataires sociaux, Glencore a confirmé qu'il n'entendait pas résilier par anticipation le contrat de prêt conclu avec Recylex le 13 octobre dernier, a précisé Recylex dans un communiqué.

Cette "incertitude étant levée", la cotation de la société reprendra mardi, précise le groupe. Elle avait été suspendue le 6 novembre dernier sur un cours de 1,95 euro faisant ressortir une capitalisation boursière de quelque 47 millions d'euros.

"En cas d'évolution défavorable de cette procédure, le prêteur pourra utiliser cette faculté de résiliation anticipée", ce qui lui permettrait de demander le remboursement des sommes empruntées, précise toutefois Recylex.

Au 30 septembre 2014, Recylex a engrangé un chiffre d'affaires de 327,4 millions d'euros (+6%) dont 106,9 millions (+1%) au troisième trimestre.

Le communiqué de Recylex : bit.ly/1xdvzsJ (Noëlle Mennella, édité par Jean-Michel Bélot)