IG Metall devrait réclamer 6% de hausse de salaires en 2015

vendredi 7 novembre 2014 15h18
 

HAMBOURG, 7 novembre (Reuters) - Le syndicat IG Metall devrait réclamer jusqu'à 6% d'augmentation de salaires en 2015 en Allemagne pour les 3,7 millions de salariés des secteurs de la métallurgie et de la construction mécanique, malgré le ralentissement de la croissance et la faible inflation dans la principale économie européenne.

Deux branches régionales du syndicat, le plus important d'Allemagne, sont convenues vendredi de réclamer des augmentations de 5 à 6% dans les négociations censées s'ouvrir en janvier avec le patronat.

Cette proposition devrait servir de base à la revendication nationale dont débattra le syndicat la semaine prochaine à Francfort avant d'arrêter une position définitive le 27 novembre.

IG Metall avait réclamé l'an dernier une hausse des salaires de 5,5% avant de se satisfaire d'une revalorisation en deux temps, étalée sur 20 mois, d'abord de 3,4% puis de 2,2%.

La croissance en Allemagne a ralenti depuis le début de l'année dans un contexte économique incertain en raison des tensions géopolitiques avec la Russie et au Proche-Orient et de la faible demande en provenance des autres pays de la zone euro. En outre, l'inflation est inférieure à 1%.

IG Metall réfute les arguments selon lesquels ses revendications salariales sont sans rapport avec l'évolution de la productivité en Allemagne. Il réclame par ailleurs de modifier la répartition entre salaires et profits des employeurs.

Le syndicat espère aussi que les salariés profiteront des pressions extérieures exercées sur l'Allemagne pour qu'elle stimule sa demande intérieure via des hausses de salaires. (Jan Schwartz; Bertrand Boucey pour le service français)