LEAD 2-Drones-Deux mises en examen pour le survol d'une centrale

vendredi 7 novembre 2014 16h13
 

(Actualisé avec nombre de centrales survolées)

ORLEANS, Loiret, 7 novembre (Reuters) - Les deux hommes interpellés dans le Cher pour avoir fait voler des drones à proximité d'une centrale nucléaire ont été mis en examen pour "survol volontaire d'une zone interdite par un aéronef", a-t-on appris vendredi de source judiciaire.

Ils ont été placés sous contrôle judiciaire, a-t-on précisé de même source.

Jeudi, le procureur de la République de Bourges avait indiqué qu'ils n'avaient pas d'intention terroriste ou revendicative et étaient simplement des passionnés de modélisme.

"Aucun élément" ne permet de les incriminer pour les autres survols de centrales nucléaires récemment signalés en France, avait précisé Vincent Bonnefoy lors d'une conférence de presse.

Quatorze centrales nucléaires ont été survolées, dont certaines plusieurs fois, depuis le début du mois d'octobre, selon une source proche du dossier.

Un bâtiment du Commissariat à l'énergie atomique (CEA), à Marcoule, dans le Gard, a été survolé par un drone dans la nuit de jeudi à vendredi, a-t-on appris de même source.

Ce centre abrite plusieurs établissements de recherche sur le cycle combustible nucléaire, des chantiers de démantèlement d'installations anciennes ainsi qu'une filiale d'Areva de fabrication de combustible.

Les autorités ont affirmé que la sécurité des centrales nucléaires opérées par EDF n'était pas mise en cause par ces intrusions, mais des organisations antinucléaires ont dénoncé "l'impuissance" de l'Etat.   Suite...