Technicolor attaque Vector Capital en justice, l'action chute

jeudi 6 novembre 2014 11h33
 

PARIS, 6 novembre (Reuters) - Technicolor a annoncé jeudi avoir décidé d'assigner son principal actionnaire Vector Capital devant le tribunal de commerce de Nanterre, ce qui fait chuter en Bourse l'action du groupe spécialisé dans les technologies destinées au cinéma et à la télévision.

Dans un communiqué succinct, Technicolor précise avoir pris cette décision en vue d'obtenir la résiliation judiciaire de l'accord de gouvernance signé entre la société et des entités du groupe Vector Capital en juillet 2012.

"Si à première vue on pourrait interpréter cela comme une bonne nouvelle, je considère que ce conflit peut seulement apporter de l'incertitude sur le développement du groupe alors que sa nouvelle feuille de route pour les trois à cinq prochaines années devrait être présentée en milieu d'année prochaine", explique un trader en poste à Paris.

"De toute façon, avec deux administrateurs sur 10, Vector n'est pas assez fort pour imposer sa stratégie et je pense qu'il va vendre le reste de ses parts d'ici les douze prochains mois", ajoute-t-il.

Vector Capital détient environ 13% du capital de Technicolor depuis la vente en mars de 26 millions de titres pour un montant total de 117,8 millions d'euros.

Selon des données Thomson Reuters, bpifrance détient 5,4% du capital de Technicolor, le fonds d'investissement Apollo Global Management 4,92% et la Caisse des dépôts (CDC) 2,9%.

Les actionnaires de Technicolor s'étaient prononcés en juin 2012 en faveur de la montée au capital du fonds Vector Capital au terme d'une assemblée générale épique marquée par une suspension de séance d'une heure et des échanges houleux.

Le fonds d'investissement américain, qui s'est spécialisé dans le redressement d'entreprises du secteur des technologies, était ainsi devenu l'actionnaire de référence du groupe français, contre l'avis de son conseil d'administration qui recommandait une offre concurrente de la banque JPMorgan Chase.

  Suite...