Allemagne-La grève des trains ternit les 25 ans de la chute du Mur

mercredi 5 novembre 2014 16h11
 

par Erik Kirschbaum et Madeline Chambers

BERLIN, 5 novembre (Reuters) - L'Allemagne se prépare à une situation de chaos dans les transports à quelques jours du 25e anniversaire de la chute du Mur de Berlin, un syndicat ayant appelé à un mouvement national dans les chemins de fer à partir de ce mercredi pour exiger entre autres des hausses de salaires.

La grève prévue pour durer au moins quatre jours, du jamais vu dans l'histoire de la Deutsche Bahn, fait suite à l'échec des négociations entre la compagnie ferroviaire et le syndicat GDL des conducteurs de trains. (voir ).

GDL, qui ne représente que 20.000 des 196.000 cheminots, prévoit que la grève affecte le trafic de marchandises à partir de 14h00 GMT mercredi et les passagers à partir de 01h00 GMT jeudi. Le mouvement prendra en principe fin lundi à 03h00 GMT.

Le syndicat accuse Deutsche Bahn d'avoir provoqué la crise en lui refusant le droit de négocier au nom des 17.000 contrôleurs. GDL réclame également une augmentation de salaire de 5% pour les conducteurs et la réduction du temps de travail à 37 heures par semaine, contre 39 actuellement.

GDL a dit négocier au nom de tous ses membres, y compris les conducteurs, les contrôleurs et les formateurs. "Ce droit fondamental est en danger et avec lui la fonction même des syndicats", s'est insurgé son leader Claus Weselsky.

La Deutsche Bahn, de son côté, a annoncé qu'un tiers des trains devrait être en service. La compagnie transporte 5,5 millions de passagers et plus de 620.000 tonnes de fret chaque jour.

"Cet appel à la grève me laisse sans voix et ce n'est rien d'autre qu'une chicanerie, a déclaré Ulrich Weber, un des dirigeants de la Deutsche Bahn.

"Au moment où les Allemands se préparent à marquer l'anniversaire de la chute du Mur de Berlin, GDL veut paralyser la vie publique. Nous appelons GDL à arrêter la grève et à retourner à la table des négociations."   Suite...