** LE POINT SUR LES MARCHÉS à l'ouverture des Bourses en Europe **

mercredi 5 novembre 2014 09h29
 

PARIS, 5 novembre (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert
en hausse mercredi, interrompant à ce stade une série de deux baisses
consécutives, malgré une nouvelle statistique chinoise jugée decevante et la
poursuite du recul de l'or noir, deux éléments qui avaient été à l'origine du
recul des marchés actions mardi.
    À Paris, le CAC 40 gagne 0,4% (+16,55 points) à 4.16,74 points vers
08h30 GMT. À Francfort, le Dax avance de 0,69% et à Londres, le FTSE
 de 0,35%. L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro prend 0,42%
et le FTSEurofirst 300 0,45%.
    Dans ce contexte de hausse des places boursières, qui s'explique aussi par
de bonnes surprises du côté des résultats d'entreprise, certaines valeurs jugées
sûres sont délaissées, à l'instar des Bunds allemands et de l'or.
    En revanche, le dollar semble reprendre sa marche en avant alors que les
républicains ont conquis le Sénat lors des élections de mi-mandat aux
Etats-Unis, ce qui leur donne un contrôle total du Congrès. 
    Face à un panier de devises internationales, le billet vert se
rapproche de son pic de quatre ans, à 87,406, inscrit lundi. Contre le yen, il a
inscrit un nouveau plus haut de sept ans, à 114,40.
    Un temps soutenu par des informations faisant état de dissensions au sein de
la Banque centrale européenne (BCE), avec des membres de la BCE qui envisagent
d'interpeller le président de l'institut d'émission Mario Draghi sur son style
de management et sa communication, l'euro cède à nouveau du terrain face au
dollar.
    Cet affaiblissement de la monnaie unique est plutôt vu comme un facteur
positif pour les perspectives de bénéfices des entreprises européennes.
    Alors que la moitié d'entre elles ont déjà publié des données
trimestrielles, la part des sociétés ayant dégagé un bénéfice au moins conforme
aux attentes est de 64%, une proportion qui redescend à 59% si on retient le
chiffre d'affaires, selon des données Thomson Reuters Starmine.
    Le titre Marks & Spencer bondit de 6,33% après que le distributeur
britannique a fait état d'une hausse de son bénéfice imposable semestriel pour
la première fois depuis quatre ans, tirant parti de marges améliorées et d'une
bonne performance dans l'alimentaire. 
    L'action Lundin Petroleum avance de plus de 4% à la suite de la
publication par le producteur suédois de gaz et de pétrole d'un bénéfice
trimestriel supérieur aux attentes.
    L'indice regroupant les valeurs pétrolières et gazières européennes,
qui avait chuté de près de 4% mardi, reste plombé par le nouveau recul des cours
du brut. Après avoir plongé de 2,3% mardi, le cours du Brent perd encore 1%
passant sous la barre des 82 dollars le baril. Depuis le début de l'année, ce
cours est en baisse de plus de 25%.
    Le compartiment des matières premières (-0,55%) est le seul à être
dans le rouge, affecté par l'or noir et par un indicateur montrant que la
croissance du secteur des services a encore fléchi en octobre en Chine en raison
d'un ralentissement des nouveaux contrats. 
    Les actions BHP Billiton, Glencore et Rio Tinto 
figurent parmi les plus fortes baisses de l'indice Stoxx 50.
    A l'autre bout du spectre, l'action ING prenait 1,34%, l'une des
plus fortes hausses de l'indice Stoxx 50, après que le groupe financier a
annoncé qu'il finirait de rembourser avec six mois d'avance les aides reçues de
l'Etat néerlandais en 2008, au plus fort de la crise financière. 
    
    * Tableau des principaux marchés mondiaux : 

 (Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)