Constat d'échec largement partagé pour Hollande à mi-mandat

mardi 4 novembre 2014 12h59
 

* Hollande participe jeudi à une émission politique

* Les Français jugent son bilan négatif

* Le président n'a pas abandonné tout espoir pour 2017

par Julien Ponthus

PARIS, 4 novembre (Reuters) - Trop peu, trop tard. Nombreux sont les membres du gouvernement à partager un bilan qui se veut lucide sur l'échec de la première moitié du quinquennat de François Hollande : l'ampleur de la crise économique a été sous-estimée et la mise en place d'une politique de l'offre s'est révélée trop lente et trop timide.

L'abandon de l'objectif de ramener les déficits publics à 3% du PIB en 2015 a sonné, avec celui de l'inversion de la courbe du chômage ou de la construction de 2,5 millions de logements sur le quinquennat, le glas des engagements phares du président.

L'opinion est sévère. Plus de neuf Français sur dix (92%) jugent que le bilan de François Hollande n'est pas satisfaisant et 96% estiment que le chef de l'Etat n'a pas tenu ses engagements de campagne, selon un sondage Harris Interactive pour LCP-Assemblée nationale diffusé lundi.

Le deuxième président socialiste de la Ve République a payé cher sa volonté d'afficher sa foi en une reprise économique ou un reflux du chômage toujours aux abonnés absents.

Certains opposants, même modérés, comme le centriste François Bayrou, prédisent qu'il sera obligé de dissoudre l'Assemblée nationale, voire même de quitter l'Elysée avant la fin de son mandat faute de disposer d'une majorité.   Suite...