LEAD 2-France-Vers une autre taxe sur les résidences secondaires

mardi 4 novembre 2014 15h56
 

(Actualisé avec précisions d'Eckert)

PARIS, 4 novembre (Reuters) - Le gouvernement va proposer une surtaxe d'habitation sur les résidences secondaires en "zones tendues" dont la mise en oeuvre sera décidée par les communes mais qui est loin de faire l'unanimité au sein de la gauche.

Cette mesure, qui consistera en une majoration de 20% de la taxe d'habitation et pourrait rapporter 150 millions d'euros selon Les Echos, sera proposée aux parlementaires dans le projet de loi de finances rectificative présenté ce mois-ci.

Elle devrait concerner tous les logements, de la maison de campagne à l'appartement complémentaire non loué en centre ville, en passant par les biens détenus par des étrangers.

"Il s'agit d'abord d'une faculté qui est donnée aux communes", a dit à Reuters le secrétaire d'Etat au Budget, Christian Eckert, confirmant que cette taxe serait appliquée à la discrétion des villes. Trois pour cent des communes seront concernées, a-t-il précisé.

"Il y a à Paris 170.000 résidences secondaires qui sont peu ou pas occupées alors qu'il y a 170.000 demandes de logement, vous ne croyez pas que c'est ça le sujet ?", a-t-il demandé.

"Majorer de 20% pour les communes qui le souhaitent sur 3% du territoire national, ça me paraît être une mesure en faveur de bien se loger, de donner la possibilité de se loger. Ce n'est pas une mesure de rendement".

REBSAMEN "DÉFAVORABLE"   Suite...