** LE POINT SUR LES MARCHÉS à l'ouverture des Bourses en Europe **

mardi 4 novembre 2014 09h53
 

PARIS, 4 novembre (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert
en repli mardi mais sont rapidement repassées dans le vert, même si des
inquiétudes persistent après des indicateurs macro-économiques publiés la veille
montrant que le ralentissement économique se poursuit en Chine et que la
croissance dans la zone euro est toujours atone.
    À Paris, le CAC 40 avance de 0,22% (+9,26 points) à 4.204,39 points
vers 08h50 GMT. À Francfort, le Dax prend 0,52% et à Londres, le FTSE
 gagne 0,21%. L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro progresse
de 0,41% et le FTSEurofirst 300 de 0,39%.
    Les cours du pétrole plongent en revanche de près de 1,5%, s'orientant ainsi
vers une quatrième session de baisse d'affilée, en raison de la décision de
l'Arabie saoudite, soucieuse de conserver ses parts de marché, de baisser le
prix de l'or noir à destination des Etats-Unis.
    Cela s'ajoute au déséquilibre de plus en plus grand entre une demande
déprimée du fait du ralentissement de la croissance mondiale et une offre
extrêmement bien fournie. En raison de cette configuration défavorable, le Brent
accuse un repli de quelque 25% depuis le début de l'année.
    Le compartiment pétrolier (-1,26%) est ainsi le seul à être dans le
rouge et, parmi les rares baisses de l'indice Stoxx 50, on retrouve 
Total (-1,59%), Royal Dutch Shell (-1,21%), BP 
(-1,16%), Eni (-0,90%).
    Le titre Hugo Boss (-5,88%) accuse le recul le plus marqué de
l'indice Stoxx 600 après que le couturier allemand a réduit mardi ses
prévisions de chiffre d'affaires et de bénéfice pour 2014, évoquant le
ralentissement économique en Europe. 
    A Paris, L'Oréal perd 0,77% au lendemain d'une annonce d'une
croissance à la fois fortement ralentie et nettement inférieure aux attentes au
troisième trimestre. 
    La cote est soutenue par le rebond du compartiment des services aux
collectivités (+1,05%), qui avait fortement reculé lundi après que le
régulateur italien du secteur de l'énergie a annoncé un nouveau calcul du pour
le stockage de gaz, très défavorable aux acteurs du pays.
    Le titre Snam, qui avait plongé de 11,3% lundi à la suite de cette
nouvelle, reprend plus de 5%, figurant ainsi parmi les plus fortes progressions
du Stoxx 600.
    L'action Banca Monte dei Paschi di Siena (+10,13%) est en tête des
hausses du Stoxx 600, refaisant ainsi un peu de terrain perdu la semaine
dernière dans la foulée de l'échec de la banque italienne aux "stress tests" de
la Banque centrale européenne (BCE). Une holding basée à Hong Kong, NIT Holdings
Limited, a affirmé lundi avoir proposé d'investir 10 milliards d'euros dans la
banque toscane mais celle-ci a dit ne rien en savoir. 
    Sur le marché des changes, le dollar semble marquer une pause dans sa
progression face au yen et à l'euro, mais, selon des cambistes, le billet vert
reste dans une situation très favorable en raison de la divergence de
trajectoires en matière de politique monétaire entre les Etats-Unis d'une part
et le Japon et la zone euro d'autre part.    
    * Tableau des principaux marchés mondiaux : 

 (Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Véronique Tison)