France-PSA recrée en janvier 300 postes supprimés en novembre

lundi 3 novembre 2014 17h53
 

STRASBOURG, 3 novembre (Reuters) - L'usine PSA de Sochaux recréera à partir du 19 janvier les 300 postes d'intérimaires qu'elle va supprimer le 5 novembre, répondant en cela aux fluctuations des ventes de ses véhicules, a-t-on appris lundi de source syndicale.

Cette demi-équipe, qui sera suspendue pendant un peu plus de deux mois, concerne la ligne d'assemblage des Peugeot 3008, 5008 et de la Citroën DS5.

L'annonce d'un retour à deux équipes complètes dès janvier a été faite lors d'un comité d'entreprise extraordinaire.

"Y a-t-il eu une baisse d'activité ou le groupe a-t-il voulu baisser les stocks en fin d'année ?" s'interroge dans un communiqué Guy Misere, représentant de la CFDT. "La direction admet à demi-mot les deux raisons".

"Ça permet de ne pas avoir trop de journées de chômage, mais ça déstabilise énormément les équipes et socialement, c'est pas terrible", estime de son côté Pascal Pavillard, secrétaire général du syndicat FO à Sochaux interrogé par Reuters.

"On assiste à une baisse classique des ventes en fin d'année qu'auparavant on arrivait à réguler, mais cette année, les stocks ont été réduits au maximum", a-t-il ajouté.

La seconde ligne de production de l'usine franc-comtoise, sur laquelle 2,5 équipes assemblent la Peugeot 308, verra également sa production augmenter à partir du 19 janvier mais par le biais d'une hausse des cadences, indiquent les syndicats.

La direction n'a pas pu être jointe.

La réduction des stocks est l'une des priorités du plan stratégique du nouveau président du directoire de PSA, Carlos Tavares, destiné à redresser le groupe automobile en difficulté.

Elle répond, selon FO, à des raisons fiscales mais aussi commerciales, les voitures en stock devant souvent être bradées quand trop de modèles produits ne correspondent pas aux versions demandées par la clientèle. (Gilbert Reilhac, édité par Yves Clarisse)