3 novembre 2014 / 09:43 / il y a 3 ans

Europe/PMI-Rebond moins marqué que prévu dans l'industrie

(Actualisé avec, entre autres, les données britanniques, italiennes et espagnoles)

PARIS/LONDRES/BERLIN, 3 novembre (Reuters) - Principaux résultats des enquêtes Markit auprès des directeurs d'achat du secteur manufacturier en Europe publiés lundi.

* ZONE EURO - LÉGÈRE CROISSANCE DE L'ACTIVITÉ MANUFACTURIÈRE

LONDRES - La croissance de l'activité manufacturière s'est accélérée dans la zone euro en octobre mais à un rythme moins marqué qu'initialement estimé, selon des résultats de l'enquête PMI de Markit qui suggèrent que la conjoncture reste déprimée.

Les entreprises ont beau avoir baissé leurs prix pour le deuxième mois de suite, les nouvelles commandes ont continué de baisser, ce qui n'est guère de bon augure pour la suite.

Au vu de l'atonie de la croissance et d'une inflation qui n'a été que de 0,4% le mois dernier, la pression va rester forte sur la Banque centrale européenne (BCE) pour qu'elle prenne des nouvelles mesures d'assouplissement monétaire.

L'indice du secteur manufacturier est remonté à 50,6 dans sa version définitive après avoir été indiqué à 50,7 dans l'estimation flash et 50,3 en septembre.

Cet indice reste pour le seizième mois de suite au-dessus de la barre des 50 séparant croissance et contraction d'une activité.

"La performance de l'activité manufacturière de la zone euro est dans son ensemble restée inchangée au début du dernier trimestre de l'année", a déclaré Rob Dobson, économiste chez Markit.

"De ce fait, le secteur manufacturier ne devrait pas apporter de contribution significative à la croissance anémique de l'union monétaire. Ce qui est peut-être le plus inquiétant, c'est la tendance des nouvelles commandes, un indice clef de la croissance future, qui ont baissé pour le deuxième mois de suite."

La composante nouvelles commandes s'est établie à 49,5 contre 49,3 en septembre et 50,7 en août.

ALLEMAGNE - REBOND DE L'ACTIVITÉ MANUFACTURIÈRE

BERLIN - L'activité du secteur manufacturier s'est reprise en octobre après s'être contractée le mois précédent pour la première fois en 15 mois même si la première économie européenne montre encore des signes de faiblesse.

Selon les chiffres définitifs de l'enquête réalisée par Markit, l'indice PMI manufacturier est revenu à 51,4 contre 49,9 en septembre et 51,8 en première estimation.

Le secteur manufacturier représente environ un cinquième du produit intérieur brut (PIB) allemand.

Dans le détail, l'enquête montre une accélération de la production en octobre ainsi qu'un rythme des embauches le plus élevé en près de trois ans.

Mais elle suggère également que les nouvelles affaires ont reculé pour le deuxième mois de suite, sous le coup des sanctions prises contre la Russie et du ralentissement économique mondial.

"Dans leur ensemble, les données dressent un tableau contrasté de la santé du secteur manufacturier allemand et il est encore trop tôt pour dire si le secteur sera en mesure de rester en croissance sur l'ensemble du quatrième trimestre", estime Oliver Kolodseike, économiste chez Markit.

* FRANCE - NOUVEAU RECUL DU SECTEUR MANUFACTURIER EN OCTOBRE

PARIS - L'activité dans le secteur manufacturier s'est contractée pour le sixième mois consécutif en octobre en France, à un rythme légèrement plus prononcé que le mois précédent, selon les résultats définitifs de l'enquête mensuelle auprès des directeurs d'achat publiés lundi par Markit.

L'indice global du secteur s'est élevé à 48,5 contre 48,8 le mois précédent (ce qui constituait son plus haut niveau en quatre mois).

Ce niveau est nettement supérieur à celui de 47,3 annoncé en première estimation "flash".

La production manufacturière recule pour le cinquième mois consécutif, les nouvelles commandes baissent pour le sixième mois de suite et les nouvelles commandes à l'export reculent encore.

L'emploi baisse pour le septième mois consécutif, à un rythme encore plus prononcé que le mois précédent.

Voir aussi

* GB - ACCÉLÉRATION SURPRISE DE LA CROISSANCE MANUFACTURIÈRE

LONDRES - La croissance de l'activité manufacturière s'est, contre toute attente, accélérée en octobre, affichant son rythme le plus soutenu en trois mois, malgré la plus forte baisse des commandes à l'exportation depuis janvier 2013, montre l'enquête réalisée auprès des directeurs d'achat par Markit/CIPS.

L'indice PMI manufacturier est ainsi ressorti à 53,2 le mois dernier après 51,5 en septembre, alors que les économistes l'attendaient en moyenne à 51,3.

Ce rebond de l'indice s'explique notamment par la composante nouvelles commandes, qui a connu sa plus vive augmentation depuis juillet à la faveur de la vigueur de la demande intérieure.

Mais la chute de la composante mesurant les nouvelles commandes à l'exportation, qui s'explique surtout par l'atonie de la croissance dans la zone euro, ne manquera pas d'être une source de préoccupation pour la Banque d'Angleterre.

Cela étant dit, selon Markit, les chiffres d'octobre sont de bon augure pour l'ensemble du trimestre.

"Même si le rythme de croissance est inférieur à celui qui avait été enregistré en début d'année (...) c'est une bonne chose de voir le secteur interrompre sa séquence de ralentissement de la croissance", a déclaré Rob Dobson, économiste chez Markit.

* ITALIE - LE SECTEUR MANUFACTURIER À UN CREUX DE 17 MOIS

ROME - Après son rebond inattendu du mois de septembre, l'activité manufacturière italienne est, là aussi contre toute attente, repartie à la baisse en octobre, une évolution qui éloigne la perspective d'un retour durable à la croissance d'un pays dont l'économie stagne depuis des années.

Selon l'enquête réalisée par Markit et l'association nationale des directeurs d'achat Adaci, l'indice PMI est revenu à 49,0, un creux de 17 mois, après 50,7 en septembre. Les économistes avaient anticipé un niveau inchangé.

Le mois de septembre constitue ainsi la seule hausse sur les six derniers mois.

Le produit intérieur brut (PIB) de la troisième économie de la zone euro a reculé de quelque 9% depuis la crise financière de 2007-2009. Pour l'année 2014, le gouvernement dirigé par Matteo Renzi anticipe une contraction de 0,3%.

* ESPAGNE-11E MOIS DE CROISSANCE DU SECTEUR MANUFACTURIER

MADRID - Le secteur manufacturier espagnol a connu en octobre un onzième mois de croissance, même si le rythme des embauches a légèrement ralenti le mois précédent, montre l'enquête mensuelle de Markit.

L'indice PMI est resté inchangé à 52,6.

La production manufacturière a augmenté à son rythme le plus marqué depuis juin, mais la croissance des embauches est au plus bas depuis cinq mois.

"...(Cela) suggère que les entreprises manquent un peu de confiance dans la durabilité de la reprise", a estimé, Andrew Harker, économiste chez Markit.

L'Espagne a récemment revu en hausse sa prévision de produit intérieur brut (PIB) pour l'année, tablant désormais sur une hausse de 1,3%, contre 1,2% précédemment.

* PAYS-BAS - ACCÉLÉRATION DE LA CROISSANCE MANUFACTURIÈRE

AMSTERDAM - Le croissance du secteur manufacturier néerlandais s'est encore accélérée en octobre, continuant ainsi à se reprendre après son creux de 13 mois touché en août, à la faveur notamment d'une hausse à la fois des nouvelles commandes et des embauches, montre l'enquête Nevi/DPA auprès des directeurs d'achat.

L'indice PMI calculé par Markit est remonté à 53,0 en données corrigées des variations saisonnières, un pic de trois mois, contre 52,2 en septembre et 51,7 en août.

* IRLANDE-17ÈME HAUSSE DE SUITE DU PMI MANUFACTURIER

DUBLIN - Le secteur manufacturier irlandais a connu une nouvelle croissance soutenue en octobre, à un rythme proche du pic de 15 ans atteint en août, les entreprises accumulant des stocks dans l'anticipation d'une nouvelle hausse des commandes dans les mois à venir.

L'indice PMI Investec est remonté à 56,6 le mois précédent, contre 55,7 en septembre et 57,3 en août. Il dépasse ainsi pour le dix-septième mois consécutif la barre de 50.

L'Irlande devrait enregistrer cette année une hausse de près de 5% de son PIB, jouissant ainsi d'un taux de croissance nettement supérieur à celui du reste de la zone euro. Le secteur manufacturier représente quelque 25% du PIB irlandais.

* GRÈCE - NOUVELLE CONTRACTION DU SECTEUR MANUFACTURIER

ATHÈNES - L'activité du secteur manufacturier grec s'est encore contractée en octobre, une hausse des commandes à l'exportation n'ayant pas réussi à compenser une baisse à la fois de la production et des embauches.

L'indice PMI manufacturier de Markit est cependant remonté à 48,8, contre 48,4 en septembre et 50,1 en août. C'est la quatrième fois en cinq mois que cet indice est sous la barre des 50.

"Les indices PMI (...) fournissent un nouveau signe montre que la reprise du secteur de production de biens en Grèce bat de l'aile après un début d'année relativement bon", a noté Phil Smith, économiste chez Markit.

Le secteur manufacturier représente 10% du PIB grec. (Benoît Van Overstraeten et Jean-Baptiste Vey pour le service français, édité par Patrick Vignal)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below