LEAD 1-Chiquita rompt avec Fyffes et discute avec les brésiliens

vendredi 24 octobre 2014 19h28
 

(Actualisé avec des précisions, contexte, commentaires d'analystes, cours de Bourse)

par Sruthi Ramakrishnan et Padraic Halpin

24 octobre (Reuters) - Le producteur américain de bananes Chiquita Brands International a annoncé vendredi l'ouverture de discussions en vue d'un rachat par les groupes brésiliens Grupo Cutrale et Safra Group, après le rejet par ses actionnaires de son projet de rapprochement avec l'irlandais Fyffes.

Fyffes a de son côté annoncé la fin du projet d'alliance avec Chiquita, qui aurait donné naissance à une entreprise domiciliée en Irlande, où la fiscalité est très avantageuse.

L'action Chiquita gagnait 3,0% à 14,18 dollars à la Bourse de New York, en dessous du prix de 14,50 dollars offert par le tandem Cutrale-Safra, après ces informations, tandis que celle de Fyffes a fini en baisse de 5,15% à Dublin.

"Nous sommes convaincus que (Fyffes) aurait été un solide partenaire pour une fusion; nous allons désormais poursuivre notre chemin comme concurrents" a déclaré le directeur général de Chiquita, Edward Lonergan, dans un communiqué.

Ce projet est la dernière en date des transactions impliquant une société américaine à tourner court depuis que Washington a décidé le mois dernier de sévir contre les tentatives dites d'"inversion fiscale", la pratique consistant, pour des sociétés américaines, à conclure des fusions ou des acquisitions dans le seul but de délocaliser leur siège social dans des pays à la fiscalité plus avantageuse.

Mais pour Brett Hundley, analyste de BB&T Capital Markets, l'échec de cette opération tient seulement au fait que les actionnaires préfèrent l'offre brésilienne, payable en numéraire, alors que Fyffes ne proposait que des titres.

"Les bénéfices d'une inversion fiscale n'auraient été que fort minimes", a-t-il dit. "La perte principale se chiffre en manque à gagner, tant en chiffre d'affaires qu'en résultats".   Suite...