Rosneft demande plus de 38 milliards au fonds souverain russe

mercredi 22 octobre 2014 17h35
 

MOSCOU, 22 octobre (Reuters) - Mis en difficulté par les sanctions internationales, Rosneft, le premier producteur de pétrole de Russie, a demandé plus de 2.000 milliards de roubles (38,2 milliards d'euros) au Fonds souverain national, a déclaré mercredi le ministre des Finances, Anton Silouanov.

Le Fonds souverain national est l'un des deux fonds créés par l'Etat pour gérer les recettes pétrolières de Moscou. Il dispose actuellement de plus de 65 milliards d'euros.

S'il est censé financer en premier lieu le système public de retraites, l'organisme a déjà été utilisé pour soutenir des entreprises touchées par les sanctions, comme le producteur de gaz Novatek ou la banque VTB.

Une source gouvernementale a déclaré à Reuters en août que Rosneft, qui produit plus de pétrole brut que l'Irak ou l'Iran, avait demandé au fonds souverain d'acheter pour 1.500 milliards de roubles de ses obligations afin de l'aider à honorer ses dettes et à financer de nouveaux projets.

Rosneft, qui n'a plus accès aux marchés financiers internationaux en raison des mesures prises par l'Occident pour sanctionner le rôle de Moscou dans le conflit en Ukraine, doit rembourser 440 milliards de roubles de dettes d'ici la fin de l'année et 626 milliards supplémentaires l'an prochain, selon ses dernières publications.

Anton Silouanov n'a pas précisé si son ministère ou d'autres instances gouvernementales avaient approuvé la demande de la compagnie pétrolière. (Dasha Korsunskaya,; Marc Angrand pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)