France-Stabilité du climat des affaires en octobre

jeudi 23 octobre 2014 08h57
 

PARIS, 23 octobre (Reuters) - Le climat des affaires est resté stable en octobre en France, avec un léger mieux dans l'industrie manufacturière et les services mais une nouvelle dégradation dans le bâtiment, selon les données publiées jeudi par l'Insee.

L'indicateur global, calculé à partir des réponses des chefs d'entreprises des principaux secteurs d'activité, est ressorti inchangé à 91. Il se maintient nettement en deçà de sa moyenne de long terme, qui se situe à 100.

Par secteurs, celui de l'industrie a progressé d'un point à 97, au-dessus des attentes des 19 économistes interrogés par Reuters (95).

Celui des services a progressé de même d'un point à 93 mais l'indicateur du bâtiment a recul d'autant, à 87, un plus bas depuis janvier 1997. Celui du commerce de détail est resté stable à 90.

L'enquête trimestrielle de conjoncture dans l'industrie manufacturière, publiée séparément, fait apparaître un recul de la demande adressée à l'industrie sur la période juin-septembre, qu'elle soit globale ou en provenance de l'étranger.

Pour les trois prochains mois, les industriels anticipent une stabilité de la demande globale et une nouvelle baisse de la demande étrangère, indique l'Insee.

Le taux d'utilisation des capacités de production est en baisse de 1,2 point par rapport au 2e trimestre, à 80,9, et demeure sous son niveau moyen depuis l'été 2008. L'Insee souligne qu'il y a aujourd'hui plus de capacités sous-utilisées dans l'industrie manufacturière qu'il n'y en avait en moyenne sur la période 1992-2007.

Les chefs d'entreprise jugent encore qu'au troisième trimestre, leur compétitivité s'est détériorée sur les marchés nationaux et européens mais a progressé hors Union européenne.

Pour le quatrième trimestre, les perspectives générales d'exportation s'améliorent fortement : le solde correspondant progresse de neuf points et se rapproche de sa moyenne de longue période.   Suite...