October 22, 2014 / 11:44 AM / 3 years ago

LEAD 2-Total a choisi le tandem Desmarest-Pouyanné

5 MINUTES DE LECTURE

* Total scinde les fonctions de PDG jusqu'à fin 2015

* Thierry Desmarest redevient président

* Patrick Pouyanné directeur général avec des pouvoirs étendus

* Le groupe reste fidèle à sa tradition de nominations en interne

* Pouyanné sera PDG fin 2015 aux 70 ans de Desmarest-source (Actualisé avec source sur l'après-2015, réactions)

PARIS, 22 octobre (Reuters) - Le conseil d'administration de Total a décidé mercredi de désigner le tandem Desmarest-Pouyanné à titre transitoire pour succéder au PDG Christophe de Margerie, mort lundi dans un accident d'avion, a annoncé le groupe pétrolier.

Thierry Desmarest, 68 ans, ancien PDG du groupe, est nommé président et Patrick Pouyanné, 51 ans, actuellement directeur général de la branche Raffinage-Chimie, devient directeur général, a précisé Total dans un communiqué.

Les deux fonctions seront à nouveau regroupées à la fin 2015 lorsque s'achèvera le mandat de Thierry Desmarest, conformément aux limites d'âge prévues par les statuts, a ajouté Total.

Ces décisions, proposées par le comité de gouvernance et d'éthique du groupe qui s'est réuni mercredi matin, ont été prises à l'unanimité. Elles sont fidèles à la tradition de Total de privilégier les nominations en interne.

"Patrick Pouyanné est investi des pouvoirs les plus étendus pour agir en toute circonstance au nom de la société", a déclaré à Reuters Jean Alessandri, représentant CFTC du comité central d'entreprise au conseil d'administration. "Il ne sera pas un simple directeur général. Il sera un directeur général plus."

"Il devra surtout garder le réseau relationnel développé par Christophe de Margerie toutes ces années", a-t-il ajouté. "Ça a été dit par Thierry Desmarest et les autres administrateurs. C'est sa première priorité."

Thierry Desmarest a clairement dit qu'il n'entendait pas aller au-delà de ses 70 ans, a précisé Jean Alessandri.

Les actionnaires de Total ont accepté en mai de repousser la limite d'âge du président du groupe de 65 à 70 ans et celle du directeur général de 65 à 67 ans, une initiative qui devait permettre de reconduire Christophe de Margerie dans ses fonctions pour prendre le temps de préparer sa succession.

Selon un des administrateurs de Total, Patrick Pouyanné a vocation, sauf incident, à devenir PDG du groupe fin 2015 après le départ de Thierry Desmarest. "Tout le laisse penser même si nous n'en avons pas parlé ce matin", a souligné cette source.

Christophe de Margerie a fait toute sa carrière à Total, qu'il incarnait auprès de ses nombreux interlocuteurs étrangers. Il est mort lundi dans la collision de son avion d'affaires avec un chasse-neige à l'aéroport Vnoukovo de Moscou.

"Un très Bon Ticket"

La réunion du conseil d'administration a été empreinte d'une grande émotion et d'une grande tristesse, a dit Jean Alessandri. "Ce n'était pas un conseil comme les autres."

"Thierry Desmarest a fait le groupe Total et Patrick Pouyanné est un homme à la fois à poigne et charismatique", a-t-il ajouté. "Ils peuvent faire un très bon ticket à eux deux."

Patrick Pouyanné, diplômé de l'École polytechnique et de l'école des Mines de Paris, est entré chez Total en 1997 et a occupé plusieurs fonctions managériales en France et à l'international dans le secteur de l'Amont pendant 14 ans avant d'être nommé en janvier 2012 à la tête de la branche Raffinage-Chimie du groupe et d'entrer au comité exécutif.

"Patrick Pouyanné a mené avec succès la transformation du secteur Raffinage-Chimie", souligne Total dans son communiqué.

Thierry Desmarest, PDG du groupe de 1995 à 2007, a ensuite présidé le conseil d'administration jusqu'en mai 2010, avant d'être nommé président d'honneur de Total.

Dans la matinée, Christian Jimenez, président de Diamant Bleu Gestion, avait estimé que "Patrick Pouyanné était un des deux adjoints de Christophe de Margerie, le plus expert des questions pétrolières".

"Un tandem Desmarest-Pouyanné permettrait d'allier l'expérience et l'expertise. Ce serait une configuration quasi-idéale, au moins pour les prochaines années, en attendant de voir si P. Pouyanné peut manifester des talents de stratège", ajoutait le gérant.

John Plassard, directeur adjoint de Mirabaud Securities, notait qu'une scission du management permettrait d'éviter non seulement une "comparaison entre un nouveau dirigeant et l'ancien, tellement charismatique" mais aussi une concentration du pouvoir de décision, rappelant notamment que "Christophe de Margerie n'a pas réussi son grand pari qui était de faire évoluer sa division forage".

En Bourse, l'action Total cède 0,2% vers 15h20. (Dominique Rodriguez, Raoul Sachs, Matthieu Protard, Alexandre Boksenbaum-Granier, Emmanuel Jarry, édité par Jean-Michel Bélot)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below