22 octobre 2014 / 10:29 / il y a 3 ans

LEAD 2-Banques-La BCE alerte contre la spéculation sur les tests

* EFE rapporte que 11 banques n'ont pas réussi les "stress tests"

* L'une des banques citées, Erste Bank, dément l'information

* D'autres se refusent à tout commentaire

* Pour la BCE, à ce stade, toute conclusion est "hautement spéculative"

* Les résultats définitifs attendus dimanche à 11h00 GMT (Actualisé avec précisions, nouvelles réactions, commentaire)

par Sarah White et Michael Shields

MADRID/VIENNE, 22 octobre (Reuters) - La Banque centrale européenne (BCE) a mis en garde mercredi contre toute spéculation sur les résultats des tests de résistance auxquels elle a soumis les principales banques de la zone euro, après des informations de presse selon lesquelles au moins 11 d'entre elles avaient échoué.

La banque autrichienne Erste Group a réfuté les informations de l'agence de presse espagnole EFE. Selon cette dernière, qui s'appuie sur des résultats préliminaires, des établissements bancaires italiens, belge, chypriote, portugais et grecs ont également échoué.

Les résultats des "stress tests" menés par la BCE et l'Autorité bancaire européenne (ABE) doivent être publiés dimanche à 12h00 (11h00 GMT). L'institution a précisé qu'elle n'avait pas encore transmis les résultats définitifs aux banques concernées et qu'elle ne ferait aucun commentaire sur des cas individuels.

"Toute conclusion tirée de prétendus résultats finaux de l'exercice serait hautement spéculative jusqu'aux résultats définitifs du 26 octobre", a dit un porte-parole de la BCE.

L'ABE, de son côté, a expliqué que les résultats ne seraient pas considérés comme définitifs avant dimanche, juste avant leur publication. Elle a également refusé tout commentaire sur des cas individuels.

Erste a dit à Reuters n'avoir aucune raison de penser qu'elle avait échoué aux tests.

Les banques ont déjà reçu certaines informations sur le déroulement des tests dans le cadre d'un "dialogue de supervision" avec la BCE. Cette dernière communiquera jeudi à chacune d'elle les résultats des tests la concernant.

"QUI A RÉUSSI DE JUSTESSE ?"

"Dans le dialogue de supervision, rien n'indique que nous n'ayons pas réussi", a dit un porte-parole d'Erste. L'action du groupe autrichien perdait 0,52% à 10,0750 euro à 12h24 GMT.

Aucune des autres banques citées par EFE n'a fait de déclaration dans l'immédiat. L'article de l'agence espagnole a provoqué un bref accès de faiblesse de l'euro, passé sous 1,27 dollar, et des marchés boursiers européens.

En début d'après-midi en Europe, l'indice Stoxx des valeurs bancaires de la zone euro gagnait 0,23%.

"La question la plus importante n'est pas de savoir quelles banques ont échoué mais quelles banques ont réussi de justesse", a commenté Jeremy Batstone-Carr, responsable de la recherche de Charles Stanley.

Plusieurs sources financières proches du dossier ont déclaré à Reuters que l'établissement financier public allemand HSH Nordbank, jugé à risque en raison de son exposition au marché du transport maritime, en difficulté, devrait réussir les tests. La banque, dont le nom n'est pas cité par EFE, a refusé de commenter l'information.

A part Erste, les banques citées par EFE sont les italiennes Banco Popolare, Monte dei Paschi di Siena et Banca Popolare di Milano, les grecques Alpha Bank , Piraeus Bank et Eurobank, la portugaise Millennium BCP et la belge Dexia. L'agence espagnole ajoute, sans mentionner leur nom, qu'une deuxième banque autrichienne et une chypriote devraient aussi avoir échoué.

"Ils se trompent", a déclaré un haut responsable chypriote, expliquant qu'une banque de son pays avait augmenté son capital à titre préventif et qu'une autre s'était assuré le plein soutien de ses actionnaires pour augmenter son capital en cas de besoin.

"UN INSTANTANÉ REMONTANT À 2013"

Un trader d'une grande banque américaine à Londres a mis en doute la fiabilité de la liste établie par EFE. "Cela correspond à un instantané remontant à 2013 et la plupart des banques de cette liste ont déjà levé de l'argent en 2014 et pris des mesures touchant à leur bilan cette année", a-t-il dit.

L'une des banques considérées comme fragiles, l'autrichienne Volksbanken, partiellement nationalisée, a déjà annoncé son intention de se démanteler faute de pouvoir lever des fonds propres suffisants.

Les trois banques italiennes citées par EFE ont refusé de commenter l'information. La semaine dernière, l'administrateur délégué de Banca Popolare di Milano avait évoqué un dialogue rassurant avec la BCE.

Alpha et Millennium BCP ont elles aussi refusé de commenter l'article et les autres établissements n'ont pu être joints dans l'immédiat.

Côté espagnol, le ministre de l'Economie, Luis de Guindos, s'est déclaré serein quant aux résultats des tests concernant les banques de son pays.

Les banques espagnoles ont reçu 40 milliards d'euros d'aides de l'Union européenne pendant la crise pour renforcer leur bilan.

Les tests de résistance, conjugués à une "revue de la qualité des actifs" (AQR) des banques, visent à mesurer la capacité de résistance des banques à divers scénarios économiques, y compris un scénario "stressé" de récession, de montée du chômage, de chute des prix immobiliers et de ralentissement continu de l'inflation, pour déterminer si elles doivent lever des fonds propres afin de renforcer leur solvabilité.

La BCE, qui soumet à ces tests quelque 130 banques de la zone euro, en assumera à compter du 4 novembre la supervision directe.

Voir aussi:

* "Stress tests"-Pas trop d'inquiétude pour les banques françaises (avec Eva Taylor et Jonathan Gould à Francfort, Laura Noonan et Sudip Kar-Gupta à Londres, Michele Kambas à Nicosie, Blaise Robinson à Paris; Marc Angrand pour le service français, édité par Marc Joanny)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below