France-Filoche n'est plus digne d'être membre du PS, selon Valls

mardi 21 octobre 2014 16h23
 

PARIS, 21 octobre (Reuters) - Le Premier ministre, Manuel Valls, a implicitement demandé mardi l'exclusion du Parti socialiste de Gérard Filoche, auteur de propos indignes à ses yeux après le décès accidentel du président de Total Christophe de Margerie.

Gérard Filoche, membre du Bureau national du PS où il est considéré comme un tenant de l'aile gauche, a provoqué de vives réactions sur les réseaux sociaux en ironisant sur la mort du grand patron, dont l'avion a percuté lundi soir un engin de déneigement sur un aéroport de Moscou, faisant quatre morts au total.

"Le successeur nous volera-t-il moins ?", a écrit le responsable socialiste sur son compte Twitter, utilisant également le terme de "suceur de sang".

Ces propos ont été vivement critiqués, alors que la classe politique tout entière salue la mémoire de Christophe de Margerie, disparu à l'âge de 63 ans.

Face à ce décès "il n'y a qu'un seul mot, c'est la dignité", a déclaré Manuel Valls lors des questions d'actualité à l'Assemblée nationale.

"Et tous ceux qui ont des mots qui ne sont pas des mots que l'on peut prononcer quand un homme disparaît ne méritent pas d'être dans la formation politique, qui est une grande formation républicaine, qui est la nôtre", a ajouté le Premier ministre. (Elizabeth Pineau, édité par Yves Clarisse)