TF1 demande au Conseil d'Etat une "chance de survie" pour LCI

mardi 21 octobre 2014 16h58
 

PARIS, 21 octobre (Reuters) - Le PDG de TF1 Nonce Paolini a assuré mardi qu'il passerait provisoirement sa chaîne d'informations LCI en gratuit si le Conseil d'Etat le demandait au Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA), malgré le risque de voir cette décision cassée par la suite.

Le groupe de télévision défend toujours la transformation de LCI en chaîne gratuite, en dépit du refus fin juillet du CSA.

"Entre une mort subite et éventuellement une chance de survie, je choisis la chance de survie", a-t-il dit devant la plus haute juridiction administrative, qui étudiait mardi son recours en référé pour suspendre la décision du CSA.

"Le payant est un ghetto pour une chaîne d'informations" à partir du moment où deux chaînes sont en clair (BFM TV, du groupe NextRadioTV, et iTélé, du groupe Canal +), a ajouté Nonce Paolini. "Le gratuit est un risque, mais c'est un risque que nous voulons prendre."

Le juge des référés du Conseil d'Etat devrait rendre sa décision dans les jours à venir.

Pour obtenir la suspension d'une décision administrative devant le Conseil d'Etat, un requérant doit prouver l'urgence et l'existence d'un doute sérieux quant à sa légalité.

Une éventuelle suspension de la décision du CSA serait provisoire, dans l'attente d'un jugement sur le fond du dossier. Celui-ci devrait intervenir dans le courant de l'année 2015, a précisé mardi le juge Denis Piveteau.

ESPOIR DE L'EQUILIBRE   Suite...