France-Le repli de l'euro pas encore assez fort pour les PME

jeudi 23 octobre 2014 10h57
 

* L'euro a cédé près de 8% depuis janvier

* Les PME et ETI en profitent pour accroître les volumes

* La baisse pas assez forte et durable pour un effet stratégique

par Gregory Blachier

PARIS, 23 octobre (Reuters) - Le recul de l'euro depuis six mois est un bol d'air pour les PME exportatrices françaises et crée un effet d'aubaine mais n'est pas assez fort ou pérenne pour être un détonateur stratégique et reconquérir de gros marchés, disent dirigeants et spécialistes.

La devise européenne s'échangeait en deçà de 1,27 dollar jeudi matin et a cédé 9% face au dollar depuis qu'elle a touché son plus haut de l'année, début mai, légèrement en dessous d'1,40 dollar.

L'exécutif français, comme dans d'autres pays européens, a souvent déploré le niveau élevé de la monnaie unique, jugé handicapant pour les exportations et ramené à niveau plus raisonnable sous l'effet des politiques monétaires et de la reprise américaine, notamment.

Les effets du repli sont visibles pour les multinationales, qui concentrent l'essentiel des exportations françaises - 80% à 90% - et peuvent espérer comme leurs concurrentes européennes un rebond des profits à terme. (voir )

Mais beaucoup de PME et d'ETI (entreprises de taille intermédiaire) sont aussi orientées vers l'international et pour elles, l'enjeu porte davantage sur la consolidation de l'activité.   Suite...