Bourse-Gemalto chute encore,Barclays moins optimiste après Apple

lundi 20 octobre 2014 10h54
 

PARIS, 20 octobre (Reuters) - L'action Gemalto poursuit sa chute lundi matin à la Bourse de Paris dans des volumes restant étoffés, toujours plombée par les doutes des investisseurs à l'égard du spécialiste des cartes à puces suite à l'annonce par Apple sur le lancement d'une nouvelle carte SIM maison.

A 10h37, le titre recule de 7,63% à 54,63 euros et se négocie à son niveau de fin juin 2012 dans des volumes représentant 1,6 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois sur Euronext. La valeur accuse ainsi la plus forte baisse de l'indice CAC 40, en repli de 0,61% au même instant.

L'action a déjà plongé de près de 11% vendredi dans des volumes ayant alors représenté 6,1 fois leur moyenne habituelle après qu'Apple a annoncé que la nouvelle version de son iPad serait équipée d'un nouveau modèle de carte SIM permettant à ses utilisateurs de changer d'opérateurs télécoms sans avoir à changer de puce.

Lundi, Barclays a abaissé son conseil sur la valeur de "surpondérer" à "sous-pondérer" et ramené son objectif de cours de 87 à 50 euros, le broker considérant que l'annonce d'Apple pourrait constituer une menace pour la "plus grande" source de revenu de Gemalto.

Le groupe français fabrique des cartes SIM sécurisées pour les opérateurs de téléphonie.

"C'est vrai que pour le moment cela concerne seulement deux appareils non subventionnés, dans deux pays, avec quatre opérateurs et pour des données pré-payées, mais cela va-t-il en rester là ?", s'interroge Barclays.

Pour l'heure, si Apple a notamment conclu des accords avec des opérateurs de téléphonie aux Etats-Unis, il n'en a signé aucun avec un acteur français.

"L'incertitude sur la croissance à long terme devrait conduire à un regain de pression sur le multiple payé par le marché", estime l'intermédiaire.

Selon des données Thomson Reuters, l'action Gemalto se négocie 16,4 fois ses résultats attendus pour les douze prochains mois (PE) et 2,3 fois sa valeur comptable, contre, en moyenne, un PE de 18,1 et un PB de 2,1 pour ses concurrents.

Gemalto doit publier ce jeudi son chiffre d'affaire du troisième trimestre. (Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Gwénaëlle Barzic)