Schäuble-Plus d'investissement mais pas plus de dette-presse

dimanche 19 octobre 2014 18h47
 

par Madeline Chambers

BERLIN, 19 octobre (Reuters) - Le ministre des Finances Wolfgang Schäuble estime qu'il est nécessaire d'augmenter l'investissement et d'améliorer la compétitivité de l'Allemagne mais sans pour autant renoncer à l'objectif d'un budget équilibré l'an prochain.

Une série de statistiques médiocres et les anticipations d'un ralentissement de la croissance en Allemagne ont secoué les places boursières cette semaine et Schäuble se trouve pressé d'augmenter les dépenses de grands travaux pour la relancer.

Dans un entretien publié par le Welt am Sonntag, Schäuble estime justifiées les critiques reprochant au gouvernement allemand des investissements insuffisants ou des carences de compétitivité mais il ajoute que Berlin travaille sur ces deux aspects à des niveaux nationaux et européens.

"Nous devons investir plus et améliorer notre compétitivité, rapidement et concrètement", déclare-t-il. "Ca ne se fera pas du jour au lendemain mais nous devons travailler dès à présent à certaines choses, comme l'union numérique européenne, l'union énergétique et la maintenance durable de nos infrastructures".

Touchée par les effets des crises à l'étrangers, l'Allemagne a ramené sa projection de croissance de 2014 de 1,8% à 1,2% et celle de 2015 de 2,0% à 1,3%.

Mais Schäuble, réputé pour sa stricte orthodoxie budgétaire, souligne que l'Allemagne ne gonflera pas le crédit pour soutenir la croissance et qu'il compte atteindre un budget équilibré en 2015 pour la première fois depuis 1969.

"Il faut respecter nos promesses", a-t-il dit.

Sur la question des infrastructures, Ignazio Visco, le gouverneur de la Banque d'Italie et membre du Conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne (BCE), avait déclaré samedi que l'Union européenne devrait créer un budget commun pour les infrastructures.   Suite...