** LE POINT SUR LES MARCHÉS avant l'ouverture en Europe **

vendredi 17 octobre 2014 07h51
 

PARIS, 17 octobre (Reuters) - Les principales Bourses européennes étaient
attendues en ordre dispersé vendredi à l'ouverture, légèrement calmées par de
solides indicateurs américains mais toujours préoccupées par la fragile santé de
l'économie mondiale.
    D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien 
pourrait gagner jusqu'à 0,3% à l'ouverture, le Dax à Francfort avançant
de 0,1% et le FTSE à Londres reculant de 0,2%.
    Une petite lueur d'espoir a éclairé jeudi des marchés fébriles sous la forme
de bons chiffres des inscriptions au chômage et de la production industrielle
aux Etats-Unis qui paraissent confirmer la vigueur relative de la reprise de la
première économie du monde.
    Autre message rassurant pour les marchés, celui venu de la Réserve fédérale,
qui s'efforcera de bien faire comprendre qu'elle ne restera pas les bras croisés
si jamais le ralentissement économique mondial venait plomber la reprise
américaine. Il y a toutefois peu de chances que la Fed prolonge son programme
d'assouplissement quantitatif malgré les déclarations d'un de ses membres allant
dans ce sens. 
    Les investisseurs prendront connaissance dans la journée de deux nouveaux
indicateurs américains, sur le marché immobilier et la confiance des
consommateurs.
    La Bourse de Tokyo a ouvert en hausse vendredi matin avant de repasser dans
le rouge au fil de la matinée. L'indice Nikkei perdait plus de 1% à
l'approche de la clôture.

    VALEURS À SUIVRE
    ACCOR a fait état jeudi d'une accélération de sa croissance
organique au troisième trimestre grâce à l'Europe du Nord et du Sud, tout en
avertissant que les premiers signes tangibles de ralentissement étaient
perceptibles en Afrique sub-saharienne en raison du virus Ebola. 
    ORANGE a annoncé jeudi avoir déposé auprès de l'autorité espagnole
des marchés financiers sa demande d'autorisation d'OPA amicale sur l'opérateur
Jazztel. 
    GOOGLE a annoncé jeudi des résultats du troisième trimestre
légèrement inférieurs aux attentes des analystes financiers, ce qui se traduit
par un recul de près de 3% du titre du géant internet dans des échanges
d'après-Bourse. 
    BANCA MONTE DEI PASCHI DI SIENA. La Consob, le régulateur des
marchés boursiers italiens, a décidé de suspendre les ventes à découvert sur le
titre pendant la session de vendredi après que l'action a perdu à un moment 10%
jeudi. Celle-ci a finalement terminé sur une chute de 8,72% à 0,817 euro après
avoir touché en séance un creux historique en raison des craintes de voir la
troisième banque italienne échouer aux "stress tests" menés par les autorités
bancaires européennes. 
    CHIQUITA BRANDS. Le conseil de Chiquita a qualifié jeudi la nouvelle
offre de reprise du fabricant de jus de fruits Grupo Cutrale et la société
d'investissement Safra Group d'"inappropriée", conseillant une nouvelle fois à
ses actionnaires de se prononcer en faveur d'un rapprochement avec l'irlandais
Fyffes. 
    FAURECIA a fait état jeudi d'une accélération de sa croissance au
troisième trimestre, des effets de changes nettement moins négatifs et le niveau
soutenu de l'activité en Europe et en Asie éclipsant les difficultés rencontrées
en Amérique. 
    VIVENDI. Canal+ et son partenaire polonais, le conglomérat ITI, ont
annoncé jeudi le lancement d'une revue stratégique de leur participation commune
de 51% dans le groupe de télévision polonais TVN. Les deux groupes indiquent
avoir reçu des marques d'intérêt d'investisseurs industriels et financiers pour
leur participation dans TVN.
    GENERAL ELECTRIC publie ses trimestriels avant l'ouverture de Wall
Street.


    * Tableau des principaux marchés mondiaux : 
    

 (Patrick Vignal pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)