LEAD 1-AbbVie recommande à ses actionnaires de renoncer à Shire

jeudi 16 octobre 2014 09h06
 

(Actualisé avec précisions, cours de Bourse de Shire)

16 octobre (Reuters) - Le groupe pharmaceutique américain AbbVie a recommandé jeudi à ses actionnaires de voter contre son projet d'OPA de 55 milliards de dollars (43 milliards d'euros) sur le britannique Shire au vu des modifications apportées le mois dernier par l'administration Obama à la législation fiscale.

"La valorisation sur laquelle nous nous étions entendus n'est plus justifiée en conséquence des nouvelles règles fiscales et nous avons estimé qu'il n'était plus dans le meilleur intérêt de nos actionnaires de continuer", déclare Richard Gonzalez, le directeur général d'AbbVie, dans un communiqué.

AbbVie, basé à Chicago, cherchait avec l'acquisition de Shire à réduire ses impôts en se faisant domicilier au Royaume-Uni, une pratique appelée "inversion fiscale" que les mesures du mois dernier visent à combattre.

Pour Richard Gonzalez, ces mesures, qui comprennent entre autres des limitations sur le financement des entreprises, ont "introduit un degré inacceptable d'incertitude pour la transaction."

Le groupe américain avait déjà laissé entendre mardi soir qu'il pourrait renoncer à acquérir Shire, ce qui entraîné un plongeon de près de 22% du titre du laboratoire britannique mercredi à la Bourse de Londres alors qu'AbbVie s'appréciait de 0,92% à Wall Street.

L'action Shire perd encore 13% dans les premiers échanges jeudi après cette confirmation.

Les actionnaires d'AbbVie doivent se réunir en assemblée générale d'ici le 14 décembre pour se prononcer sur le projet d'OPA annoncé en juillet.

L'accord prévoyait le versement par AbbVie à Shire d'une indemnité de rupture d'environ 1,64 milliard de dollars en cas de vote négatif des actionnaires. (Abhiram Nandakumar et Aurindom Mukherjee à Bangalore, Véronique Tison pour le service français)