LEAD 3-EDF-Lévy remplace Proglio, Hollande marque son territoire

mercredi 15 octobre 2014 18h49
 

* Le PDG de Thales retenu malgré le bon bilan de Proglio

* Hollande veut une nouvelle phase avec la transition énergétique

* Réduction du nucléaire et investissements au programme de Lévy (Actualisé avec commentaires de Ségolène Royal)

par Emmanuel Jarry et Benjamin Mallet

PARIS, 15 octobre (Reuters) - Le gouvernement a annoncé mercredi le remplacement d'Henri Proglio à la tête d'EDF par Jean-Bernard Lévy, actuel PDG de Thales, un moyen de s'assurer de la bonne mise en oeuvre de la loi sur la transition énergétique, qui prévoit une réduction du poids du nucléaire en France.

Alors qu'il semblait bien placé pour remplir un deuxième mandat, Henri Proglio paie aussi probablement ses prises de position en faveur du nucléaire lors de la campagne présidentiel de 2012, au cours de laquelle François Hollande s'est engagé à réduire de 75% à 50% la part de l'atome dans la production d'électricité en France à l'horizon 2025.

Jean-Bernard Lévy sera de son côté resté moins de deux ans aux commandes de l'équipementier aéronautique Thales, rejoint fin 2012 six mois après avoir quitté avec fracas Vivendi sur fond de divergence stratégique.

Chez EDF, il devra avant tout composer avec le poids de l'Etat actionnaire (84,5% du capital).

"Il y a une phase nouvelle avec la loi de transition énergétique", a souligné en conseil des ministres François Hollande, cité par le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll. "Lévy est un grand industriel, qui a présidé Thales, il a les qualités nécessaires."   Suite...