** LE POINT SUR LES MARCHÉS à l'ouverture des Bourses en Europe **

mercredi 15 octobre 2014 09h53
 

PARIS, 15 octobre (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert
sur une note indécise mercredi après leur stabilisation de la veille, dans des
marchés toujours fragiles mais susceptibles de rebondir avec des nouvelles
positives sur le front des entreprises.
    Le CAC parisien (-0,02% à 4.087,63 points) et le Dax allemand
 (-0,07% à 8.819,43) sont pratiquement stables après une demi-heure
d'échanges, effaçant leur baisse du début de séance. Le FTSE abandonne
en revanche 0,69% à Londres, plombé par le groupe pharmaceutique Shire. 
    L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 est stable (-0,03%) alors que
le FTSEurofirst 300 cède 0,27%. 
    Après la confirmation sans surprise du taux d'inflation de 0,8% en Allemagne
en septembre, le marché attend à 8h00 GMT le PIB italien et à 8h30 GMT le
chômage britannique. L'après-midi sera marquée par la publication de la
statistique américaine des ventes au détail, et la Réserve fédérale publiera à
18h00 GMT son Livre beige sur les conditions économiques aux Etats-Unis.
    "Les marchés européens sont lourdement retombés dernièrement par rapport à
leurs pics de l'année, cela crée de la marge pour un rebond au quatrième
trimestre mais à condition que les résultats des entreprises ne soient pas trop
mauvais", commente Gerhard Schwarz, stratégiste actions chez Baader Bank.
    Le groupe agroalimentaire Danone a ouvert en hausse de 5,5% après
après avoir publié un chiffre d'affaires meilleur qu'attendu au troisième
trimestre et confirmé ses prévisions pour l'ensemble de l'année.
    LVMH, en hausse de 2,4%, signe la meilleure performance de
l'EuroStoxx 50 en réaction à son chiffre d'affaires trimestriel qui témoigne
d'une bonne résistance de son activité dans le contexte difficile actuel du
marché du luxe. 
    L'équipementier pour semi-conducteurs ASML gagne de même 2,2%
après avoir confirmé sa prévision annuelle de chiffre d'affaires en dépit d'un
résultat inférieur aux attentes au troisième trimestre. 
    En tête des hausses de l'EuroFirst 300, EasyJet (+4,7%) profite comme Air
France (+6,5%) et Lufthansa (+3,7%) de la chute de 4,5% des
cours du pétrole la veille, un recul sans précédent depuis trois ans.
    Parmi les valeurs moyennes, le fabricant britannique de puces CSR,
objet d'une OPA amicale de l'américain Qualcomm à 900 pence par action,
bondit de 31,5% à 866p pour se rapprocher du prix de l'offre. 
    A la baisse, le groupe pharmaceutique Shire s'effondre de 27% alors
que l'américain AbbVie semble reconsidérer sa proposition de rachat
après le durcissement de la législation américaine sur les "inversions fiscales"
qui remet en cause son projet d'installer sa résidence fiscale à Jersey.
 
    Le recul des cours du brut, qui peinent à se stabiliser mercredi, pèse sur
le compartiment pétrolier. Royal Dutch Shell  cède 1,4%, Total
 1,3% et BP 0,6%.
    Sur le marché des changes, l'euro cède encore un peu de terrain face au
dollar, toujours fragilisé par les indicateurs européens moroses. Le rendement
de l'emprunt allemand à 10 ans a de son côté touché un nouveau plus bas record
de 0,824%, en réaction également à la décision de l'agence Fitch de placer sa
note de la France sous surveillance négative. 

    * Tableau des principaux marchés mondiaux : 

 (Véronique Tison pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)