LEAD 1-Bourse-Alstom monte, SocGen décèle un potentiel de hausse

mercredi 15 octobre 2014 10h23
 

* Société générale relève son conseil de "conserver" à "acheter"

* L'action gagne plus de 2% (Actualisé avec précisions)

PARIS, 15 octobre (Reuters) - L'action Alstom figure mercredi matin parmi les plus fortes hausses de l'indice CAC 40, Société générale, qui a relevé son conseil sur la valeur de "conserver" à "acheter", estimant que les résultats semestriels du groupe pourraient constituer un catalyseur important en Bourse.

A 10h16, le titre du spécialiste des équipements pour le transport ferroviaire progresse de 2,08% à 26,03 euros, tandis que le CAC 40 perd 0,51% au même moment.

"Nous continuons d'estimer que le secteur du matériel roulant est peu attrayant à long terme", indique dans sa note Société générale.

"Toutefois, la perspective de la matérialisation d'un potentiel de hausse pratiquement assuré de 20% au cours des six à huit prochains mois ne peut être minimisée dans le cadre d'un contexte difficile pour les valeurs cycliques du secteur des biens d'équipement", estime SocGen.

Selon l'intermédiaire, l'activité Transport est valorisée sur la base d'un multiple de 0,28 fois le chiffre d'affaires et 5,0 fois l'Ebit, soit avec une décote de 50% par rapport à la moyenne du secteur sur la base des estimations du broker pour l'exercice 2015-2016.

SocGen s'attend à ce que le groupe traite les résultats des activités liées à l'énergie en activités interrompues dans le cadre de la publication des résultats de son premier semestre fiscal le 5 novembre.

"Ce qui devrait aider les investisseurs à mieux apprécier les paramètres financiers de l'activité Transport et détourner leur attention des difficultés en cours dans le secteur Energie", considère le broker.

La branche ferroviaire d'Alstom va constituer l'essentiel du périmètre du groupe après la vente de ses activités dans l'énergie à General Electric, pour 12,35 milliards d'euros, dans le cadre d'un accord conclu en juin. (Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Cyril Altmeyer)