RPT-** LE POINT SUR LES MARCHÉS à la clôture en Europe **

mardi 14 octobre 2014 18h04
 

(Modifie la clôture de l'EuroStoxx)
    PARIS/LONDRES, 14 octobre (Reuters) - Les Bourses européennes ont effacé
leurs pertes en fin de séance mardi et terminé en hausse, le rebond à Wall
Street ayant permis de compenser la publication dans la matinée de statistiques
maussades dans la zone euro.
    À Paris, le CAC 40 a terminé en hausse de 0,23%, soit 9,55 points, à
4.088,25 points. Le Footsie britannique a gagné 0,42% et le Dax allemand
 0,15%, tandis que l'indice EuroStoxx 50 et le FTSEurofirst
300 progressaient respectivement de 0,09% et 0,08%.
    Wall Street poursuivait son rebond au moment de la clôture en Europe,
l'attention des investisseurs se fixant sur une salve de résultats trimestriels,
avec les grandes banques en vedette. Citigroup et Johnson & Johnson
 ont battu le consensus. et 
    Dans la matinée, la publication d'un recul à -3,6 en octobre de l'indice ZEW
avait fortement déprimé les marchés, déjà inquiets quant à la conjoncture
économique mondiale. L'indice mesurant le sentiment des investisseurs et
analystes tombe en territoire négatif pour la première fois depuis novembre
2012. Dans la foulée, Berlin a réduit ses prévisions de croissance pour 2014 et
2015. et 
    Par ailleurs, la production industrielle a baissé plus que prévu en août
dans la zone euro. 
    Ces statistiques ont entraîné à la baisse les rendements des dettes
souveraines allemandes et françaises de référence, qui ont touché de nouveaux
plus bas. Le rendement du Bund à 10 ans est tombé à 0,837%, tandis
que le rendement de l'OAT à 10 ans a touché 1,200%, établissant de
nouveaux records.
    Sur le marché des changes, le dollar est reparti à la hausse face à un
panier de devises, au lendemain d'un repli de plus de 1% lundi. L'euro a cédé du
terrain après la publication de la statistique allemande et se traitait à 1,2660
dollar vers 15h40 GMT.
    Les cours du pétrole poursuivent leur reflux alors que l'Agence
internationale de l'énergie (AIE) a fortement réduit sa prévision de demande
mondiale de pétrole en 2015. 
    Le baril de Brent est tombé sous les 87 dollars, pénalisant le
secteur européen de l'énergie, en repli de 1,25%. Technip,
lanterne rouge du CAC 40, a lâché 2,9%. A contrario, les secteurs des
technologies (+1,35%), celui-ci dopé par Iliad, et des ressources de
base (+1,39%) ont mené la hausse.
    Iliad a grimpé de 9,57%, plus forte hausse du Stoxx 600; les
investisseurs saluant l'abandon de son projet d'acquisition de T-Mobile US
. Le titre a entraîné dans son sillage Bouygues Telecom (groupe Bouygues
 ) et Orange qui ont gagné respectivement 4,59% et 3,04%, le
marché se reprenant à espérer une consolidation du marché des télécoms.
    Le luxe est pénalisé de son côté par les annonces de Burberry 
(-3,6%), qui se montre prudent pour le second semestre, et de Mulberry 
(-10%), qui a lancé un nouvel avertissement sur ses résultats. 
    A Paris, LVMH et Kering ont reculé de 0,40% et 1,39%.
    
    * Tableau des principaux marchés mondiaux : 
    
    
    

 (Mathilde Gardin pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)