FEATURE-France-La biomasse à Gardanne, un projet "vert" qui inquiète

mercredi 15 octobre 2014 13h34
 

* Une énergie prioritaire du gouvernement

* Le caractère "renouvelable" du projet contesté

* Une région en déficit énergétique

* 70 millions d'euros par an de subventions

par Jean-François Rosnoblet et Marion Douet

GARDANNE, Bouches-du-Rhône/PARIS, 15 octobre (Reuters) - L 'électricien allemand E.ON convertit près de Marseille une vieille centrale à charbon en unité de biomasse, mais ce projet "vert" suscite l'inquiétude d'écologistes qui dénoncent une "monstruosité économique et environnementale".

Première source d'énergie renouvelable en France, la biomasse est le plus souvent constituée de petites unités d'une dizaine de mégawatts (MW). Gardanne totalisera 150 MW, soit 10% environ de la capacité d'un réacteur nucléaire standard.

Projet pionnier en France, rare en Europe, ce site produira mi-2015 de l'électricité en brûlant du bois en partie importé de l'étranger et ne récupérera pas la chaleur produite, laissant s'échapper plus de la moitié de l'énergie générée.

Sa chaudière engloutira chaque année 850.000 tonnes de bois, prélevées dans un rayon pouvant atteindre jusqu'à 400 kilomètres, ce qui créera, explique E.ON, un débouché pour la filière locale de production de bois destiné à l'énergie.   Suite...