LEAD 1-GDF Suez veut relancer le réacteur Doel 4 avant fin 2014

mardi 14 octobre 2014 16h52
 

(Actualisé avec précisions, contexte)

LE BOURGET, 14 octobre (Reuters) - GDF Suez espère redémarrer le réacteur n°4 de la centrale nucléaire belge de Doel avant la fin de l'année, a déclaré mardi son PDG, Gérard Mestrallet.

Ce réacteur s'est arrêté automatiquement le 5 août après une perte d'huile de la turbine à vapeur dans la partie non nucléaire de l'installation.

"La turbine basse pression est en cours de réparation chez Siemens, la turbine haute pression est en cours de réparation chez Alstom ", a dit Gérard Mestrallet à des journalistes en marge du salon international du nucléaire du Bourget (Seine-Saint-Denis).

"Tout ceci devrait nous permettre (...) de remettre en route la turbine vapeur, donc la centrale Doel 4, avant la fin de l'année", a-t-il ajouté.

Electrabel, la filiale belge de GDF Suez, avait annoncé en août que le réacteur n°4 de la centrale nucléaire de Doel ne pourrait sans doute pas redémarrer avant la fin de 2014, soit plusieurs mois plus tard que prévu.

Doel 4 affiche une capacité proche d'un gigawatt.

La capacité de production d'électricité d'origine nucléaire de la Belgique est actuellement réduite de plus de 50%, deux autres réacteurs (Doel 3 et Tihange 2) restant à l'arrêt depuis la découverte l'an dernier d'indications de fissures dans les cuves principales.

Gérard Mestrallet a confirmé que GDF Suez prévoyait de remettre cet automne son dossier aux autorités belges en vue d'obtenir leur feu vert pour redémarrer Doel 3 et Tihange 2.

"La sécurité d'approvisionnement de la Belgique est aujourd'hui la priorité pour Electrabel", a déclaré le PDG.

L'arrêt de trois des sept réacteurs belges, qui sont tous opérés par Electrabel, a pesé sur le cours de Bourse de GDF Suez cet été. (Benjamin Mallet, édité par Matthieu Protard)