LEAD 1-SABMiller accroît son C.A. malgré des volumes en baisse

mardi 14 octobre 2014 10h04
 

(Actualisé avec détails, cours de Bourse)

LONDRES, 14 octobre (Reuters) - SABMiller a annoncé mardi un chiffre d'affaires semestriel en hausse de 5%, l'augmentation des prix mise en oeuvre par le deuxième brasseur mondial ayant compensé une baisse des ventes de bière en volume.

Le groupe britannique, propriétaire de marques telles que Miller Lite, Grolsch et Peroni, a vu ses ventes en volume décliner de 1% sur les six mois au 30 septembre, et de 3% sur le seul deuxième trimestre de son exercice décalé.

Dans la région Asie-Pacifique, les volumes ont reculé de 3% sur le semestre et de 8% au deuxième trimestre, avec une "baisse marquée" en Chine en juillet et août du fait de mauvaises conditions climatiques dans les provinces centrales, a précisé SAB Miller.

En comprenant les boissons non alcoolisées, comme celles que le groupe britannique vend pour Coca-Cola, les volumes ont progressé de 1% au premier semestre.

La hausse de chiffre d'affaires a été de 3% sur le seul deuxième trimestre.

Pour relancer ses ventes sur les marchés développés, SABMiller mise sur des réductions de coûts et une croissance externe.

Le groupe a notamment pris contact le mois dernier avec Heineken mais a été éconduit par le brasseur néerlandais. Nombre d'analystes ont vu dans cette approche une manoeuvre pour se mettre à l'abri d'une OPA potentielle du numéro un mondial Anheuser InBev, mais le directeur général de SAB, Alan Clark, a démenti cette hypothèse la semaine dernière.

L'action de SABMiller a atteint un record de 3.857 pence le 15 septembre à la Bourse de Londres dans l'espoir de voir InBev enfin abattre ses cartes, mais le titre est depuis retombé de près de 16% pour clôturer lundi à 3.250 pence.

Il cédait 0,79% à 3.225 vers 08h05 GMT, au-dessus de ses plus bas du début de séance, évoluant en phase avec l'indice regroupant les valeurs agro-alimentaires européennes (-0,77%). (Martinne Geller, Benoît Van Overstraeten et Véronique Tison pour le service français)