LEAD 1-Italie-Matteo Renzi évoque 18 mds de baisses d'impôts en 2015

lundi 13 octobre 2014 21h18
 

(Actualisé avec des précisions)

par Roberto Landucci et Francesco Guarascio

ROME, 13 octobre (Reuters) - Le président du Conseil italien Matteo Renzi a déclaré lundi vouloir inscrire dans le budget 2015 des allègements d'impôts et de taxes d'un montant global de 18 milliards d'euros pour favoriser la croissance, alors même que la Commission européenne se demande si elle va rejeter ce budget parce qu'il ne réduit pas l'endettement assez vite.

"C'est la plus forte réduction d'impôt jamais tentée", a déclaré le chef du gouvernement italien, lors d'une réunion de la Confindustria, la principale organisation patronale du pays.

Sur ce total, environ 10 milliards d'euros proviendraient de la prolongation d'une mesure de réduction d'impôt bénéficiant aux bas revenus, mise en place cette année, et 6,5 milliards de la réduction de l'"impôt régional sur les activités productives" (IRAP), a précisé Renzi.

Le gouvernement prévoit aussi un milliard d'euros d'incitations fiscales pour les entreprises qui embauchent de nouveaux salariés à plein temps et 500 millions d'allègements pour les familles, a ajouté Matteo Renzi.

Le projet de budget 2015, qui prévoit également en parallèle 16 milliards d'euros de réductions des dépenses, doit être définitivement approuvé par le gouvernement mercredi et transmis dans la foulée à la Commission européenne pour respecter le délai fixé au 15 octobre.

La dette de l'Italie, retombée en récession pour la troisième fois depuis 2008, est la deuxième plus élevée de la zone euro, mesurée en pourcentage du PIB, dépassant 130% du Produit intérieur brut.

Des sources de l'Union européenne ont dit à Reuters que la Commission européenne rejetterait sans doute le Programme de stabilité italien en l'état parce que le gouvernement avait décidé de repousser à 2017 le rééquilibrage de son budget structurel.   Suite...