GRAPHES-Quand la Chine dévaluera...

lundi 13 octobre 2014 19h30
 

* Les importations sur une tendance baissière : bit.ly/1vXU4qv

* La rentabilité du capital en berne : bit.ly/ZBcsu0

* Le yuan n'a cessé de s'apprécier : bit.ly/11f6wYE

13 octobre (Reuters) - Le rebond inattendu des importations chinoises ne doit pas faire illusion: la demande adressée par la Chine au reste du monde est sur une pente descendante, ce qui renforce la probabilité de voir Pékin utiliser à son tour l'arme des changes pour exporter ses difficultés économiques.

Les importations chinoises ont progressé de 7% en glissement annuel le mois dernier quand les économistes interrogés par Reuters s'attendaient à un recul de 2,7%.

Elles s'inscrivent toutefois depuis 2010 sur une tendance baissière qui laisse augurer une poursuite du ralentissement de la croissance de l'économie chinoise, dont certains économistes estiment qu'elle pourrait tomber à moins de 5% l'an à moyen terme.

Graphique sur l'évolution des importations chinoises en valeur depuis 2005 : bit.ly/1vXU4qv

Le plafonnement des importations chinoises pèse sur les cours des matières premières et les performances de certains pays comme l'Allemagne, parmi les pays développés, ou le Brésil, parmi les pays émergents, qui en avaient fait un débouché privilégié.   Suite...