Bourse-Nexans rebondit,des analystes confiants malgré le warning

lundi 13 octobre 2014 11h12
 

PARIS, 13 octobre (Reuters) - L'action Nexans retrouve des couleurs lundi matin à la Bourse de Paris, où le fabricant français de câbles figure parmi les plus fortes hausses de l'indice SBF 120, des analystes se montrant confiants malgré l'avertissement lancé au début du mois par le groupe.

A 11h02, le titre gagne 4,42% à 25,035 euros pendant qu'au même moment le SBF 120 avance de 0,32%.

Nexans, dont la nouvelle gouvernance vient d'entrer en fonction, a annoncé début octobre prévoir pour l'année en cours une marge opérationnelle "au même niveau" que celle de l'année 2013, soit autour de 140 millions d'euros, alors qu'il attendait auparavant une progression de cet indicateur.

Suite à cet avertissement, la société avait perdu un peu plus de 19% en Bourse.

"Pourtant les initiatives stratégiques (plan de réduction des coûts, cession d'actifs, etc. annoncés fin 2013 et révisés début 2014) auront bien un effet positif en 2014 sur le résultat opérationnel", estime dans une note CM-CIC Securities, qui a relevé son conseil sur la valeur d'alléger à acheter.

Pour le broker, la marge opérationnelle devrait pleinement bénéficier des effets du plan de restructuration et atteindre environ 210 millions d'euros l'an prochain, soit un taux de marge proche de 4,5%.

De son côté, Société générale continue de recommander d'acheter le titre avec un objectif de cours de 33,50 euros, contre 43 euros auparavant, l'intermédiaire saluant la nouvelle équipe de direction, une gestion "proactive" du portefeuille de produits et la mise en oeuvre de nouvelles initiatives stratégiques.

"Dans ce contexte dégradé, nous pensons que le management continuera à réduire les coûts fixes/de structure et à rationaliser le nombre d'usines du groupe", considère SocGen.

"Pour abaisser le point mort, nous estimons que le rythme habituel de 30-40 millions d'euros par an pourrait doubler cette année et les prochaines et ajouter 120 millions d'euros de charges de restructuration supplémentaires, mais le groupe devrait également renouer avec les bénéfices dès 2015 selon nous", indique dans sa note le broker.

Le nouveau directeur général de Nexans, Arnaud Poupart-Lafarge, a indiqué dans un entretien à Reuters que le groupe restait confiant pour ses perspectives à long terme malgré le trou d'air de l'été, et qu'il allait étudier d'ici 18 mois de possibles cessions d'actifs. (Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Jean-Michel Bélot)