LEAD 1-Publicis prend 20% de l'agence israélienne Matomy Media

lundi 13 octobre 2014 10h25
 

(Actualisé avec précisions)

PARIS, 13 octobre (Reuters) - Publicis a annoncé lundi avoir signé un accord pour prendre une participation de 20% dans la société israélienne, cotée à Londres, Matomy Media , spécialisée dans la communication digitale.

Le groupe publicitaire français, qui rachètera ces titres à 227 pence par action, ce qui représente plus de 40 millions de livres pour 20% du capital (50 millions d'euros), dispose également d'une option d'achat sur 4,9% supplémentaires.

Avec l'essor des dépenses des entreprises dans le marketing digital, Publicis comme ses concurrents WPP et Omnicom rachète les savoir-faire technologiques des start-up de l'internet.

Cette acquisition témoigne aussi de la volonté du groupe publicitaire français de trouver des relais de croissance après l'échec de sa fusion avec le groupe américain Omnicom.

Créée en 2007 et basée à Tel-Aviv, Matomy a connu un développement rapide ces dernières années et dégage un Ebitda ajusté positif depuis 2008, précise Publicis dans un communiqué.

La société est spécialisée dans la communication digitale "à la performance" qui permet d'évaluer les campagnes publicitaires de ses clients. Elle facture ses clients seulement s'ils obtiennent des résultats mesurables comme des volumes de ventes, le recrutement de nouveaux clients, des actes d'achats ou des téléchargements d'applications mobiles.

La société, qui compte plus de 1.600 clients actifs, parmi lesquels American Express, HSBC et Experian , a réalisé un chiffre d'affaires de 117,34 millions de livres l'an dernier et un bénéfice net de 4,44 millions.

"Avec Matomy, nous allons continuer à construire et à promouvoir un environnement ouvert favorisant les échanges d'idées et d'innovation, ce qui est essentiel pour conserver une longueur d'avance face aux transformations de l'ère numérique", commente Maurice Lévy, président du directoire de Publicis, dans un communiqué.

Le titre Matomy a ouvert en baisse de 1,7% à la Bourse de Londres, à 233,9 pence, pour une capitalisation boursière d'environ 213 millions de livres (271 millions d'euros), pendant que Publicis perdait 0,77% à 51,28 euros. (Pascale Denis, avec Leila Abboud, édité par Jean-Michel Bélot)