LEAD 1-Le Premier ministre grec obtient la confiance du Parlement

samedi 11 octobre 2014 02h20
 

(Actualisé avec précisions, contexte)

ATHENES, 11 octobre (Reuters) - Le Premier ministre grec Antonis Samaras a obtenu aux premières heures de samedi la confiance du Parlement à son plan de sortie du programme de renflouement négocié avec le FMI et ses partenaires européens.

Il s'agissait aussi pour le chef du gouvernement de dissiper les rumeurs persistantes d'élections législatives anticipées.

Le Premier ministre, qui dirige la Nouvelle démocratie (droite) a obtenu le soutien de la totalité des 115 députés de son parti et de ceux du Pasok, le Parti socialiste associé à la droite au sein du gouvernement de coalition. La Vouli, le parlement grec monocaméral, comprend 300 sièges.

Le vote de confiance visait à montrer qu'Athènes est déterminée à éviter des législatives anticipées et à contraindre les députés récalcitrants à soutenir publiquement le Premier ministre.

Antonis Samaras pourra ainsi présenter un front uni dans les négociations avec les bailleurs de fonds internationaux de la Grèce, l'UE et le FMI, pour faire sortir le pays avec un an d'avance du plan de sauvetage de 240 milliards d'euros qui lui a été accordé.

"La seule chose qui semble inquiéter les marchés désormais est ce qu'on appelle le risque politique, c'est-à-dire: est-ce que la stabilité politique que nous avons rétablie sera maintenue", a déclaré Antonis Samaras. "Par ce vote de confiance, nous renforçons cette stabilité."

Après une série de crises durant ses près de deux années et demi à la tête du gouvernement, Antonis Samaras pourrait se retrouver dans la nécessité de convoquer des élections anticipées s'il ne parvient pas à faire passer son candidat lors de l'élection du président de la République en février prochain.

  Suite...