La famille Agnelli se renforce dans Fiat Chrysler

vendredi 10 octobre 2014 14h43
 

MILAN, 10 octobre (Reuters) - La famille Agnelli a renforcé son contrôle sur le capital Fiat en s'assurant une part accrue des droits de vote à l'issue de la création du nouveau groupe Fiat Chrysler Automobiles (FCA), montre vendredi un communiqué boursier.

La holding familiale Exor, qui possède 30% du capital de Fiat, détient désormais 46,6% des droits de vote grâce à un mécanisme de droits de vote double mis en place à l'occasion de la fusion entre le constructeur italien et l'américain.

Ce mécanisme prévoit l'octroi de droits de vote double aux porteurs de titres détenus depuis au moins trois ans. Exor a exercé ce droit pour la totalité des 375 millions d'actions qu'elle détient, a précisé un porte-parole de la société.

Selon la Bourse de Milan, le capital du nouveau groupe FCA est divisé en 1,6 milliard d'actions, titres à droit de vote double inclus.

Le pourcentage de droits de vote détenu par Exor signifie que très peu d'autres actionnaires disposent de droits de vote doubles.

La modification du poids d'Exor en terme de droits de vote a notamment pour conséquences de rendre FCA moins vulnérable à d'éventuelles convoitises et de réduire ses options en matière d'alliances stratégiques, expliquent des analystes.

FCA sera coté pour la première fois lundi à la Bourse de New York, le groupe comptant sur la fusion et la cotation à Wall Street pour faciliter la mise en oeuvre de son plan stratégique, qui prévoit une hausse de 60% des ventes et un bénéfice net multiplié par cinq d'ici 2018. (Agnieszka Flak,; Marc Angrand pour le service français)