Trois quarts des Français pour moduler les allocations familiales

jeudi 9 octobre 2014 19h00
 

PARIS, 9 octobre (Reuters) - Plus de trois quarts des Français (77%) estiment que les allocations familiales devraient être modulées selon les revenus des bénéficiaires, selon un sondage Tilder-LCI-OpinionWay diffusé jeudi.

Les députés socialistes envisagent d'amender le projet de budget de la sécurité sociale pour moduler ces allocations, une idée sur laquelle le gouvernement se montre ouvert mais a priori pas pour l'an prochain.

A l'inverse, 23% des Français estiment qu'elles doivent être versées à toutes les familles de manière identique, sans conditions de revenus.

Selon le même sondage, 60% des Français pensent que réduire la durée des indemnités chômage inciterait les demandeurs d'emploi à reprendre plus rapidement un emploi, 39% pensant que non.

Après avoir souhaité que les règles d'indemnisation soient modifiées pour favoriser la reprise d'emploi, le Premier ministre, Manuel Valls, a estimé que la question se poserait lors de la négociation, en 2016, de la prochaine convention d'assurance chômage par les partenaires sociaux.

Le sondage a été réalisé les 8 et 9 octobre auprès d'un échantillon de 989 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. (Jean-Baptiste Vey, édité par Yves Clarisse)