Peines de prison pour d'ex-responsables de Finmeccanica

jeudi 9 octobre 2014 14h56
 

BUSTO ARSIZIO, Italie, 9 octobre (Reuters) - Un tribunal italien a infligé une peine d'emprisonnement de deux ans à l'ex-PDG de Finmeccanica Giuseppe Orsi pour fausses factures dans le cadre d'une affaire de corruption liée à un contrat en Inde.

Il n'a pas, en revanche, retenu des accusations de corruption plus lourdes.

L'affaire tourne autour d'un marché de 560 millions d'euros remporté en 2010 par la filiale AgustaWestland du groupe de défense italien, qui devait fournir à l'Etat indien 12 hélicoptères de luxe.

Le procureur Eugenio Fusco a accusé Orsi et l'ex-patron d'AgustaWestland Bruno Spagnolini d'avoir versé des dizaines de millions d'euros à des responsables indiens par le biais d'intermédiaires et d'avoir falsifié des factures pour décrocher le contrat.

Spagnolini a également écopé de deux ans de prison pour le délit de fausses factures mais a été blanchi des accusations de corruption.

Le scandale a éclaboussé le gouvernement indien ainsi que le groupe de défense italien alors même qu'il est engagé dans un lourd programme de restructuration.

New Delhi a interdit en juin à Finmeccanica de participer à des appels d'offres publics après avoir rompu le contrat en janvier 2013, alors que trois hélicoptères seulement avaient été livrés.

Les deux responsables italiens, qui rejettent toutes les accusations, ne seront pas incarcérés tant que la procédure d'appel n'aura pas été à son terme.

Le procureur avait réclamé une peine de prison de six ans pour Orsi, qui aura 69 ans en novembre, et qui dirigeait AgustaWestland avant de prendre les commandes de Finmeccanica en 2011. Il avait également demandé cinq ans de prison pour Spagnolini.

(Emilio Parodi et Danilo Masoni, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Joanny)