LEAD 1-Thales Avionics réorganise sa R&D en France

mercredi 8 octobre 2014 17h51
 

* La R&D de Thales Avionics va quitter Meudon et Vendôme

* Environ 500 personnes concernées par la réorganisation

* L'activité de Meudon transférée à Vélizy, celle de Vendôme continue (Actualisé avec déclarations du PDG Michel Mathieu)

PARIS, 8 octobre (Reuters) - Thales a démenti mercredi que le projet de réorganisation de la R&D de sa division Avionics prévoie des fermetures de sites en France, comme l'écrivait le journal Les Echos.

Sur son site internet, le quotidien a rapporté que les sites de Meudon (hauts-de-Seine) et Vendôme (Loir-et-Cher) seraient fermés d'ici à 2017 dans le cadre d'un nouveau plan d'amélioration de la compétitivité de sa division spécialisée dans les instruments de cockpit civils et militaires.

"Nous ne fermons pas de site. Nous avons exposé une stratégie à moyen terme qui nous conduit à regrouper des forces de R&D", a déclaré à Reuters Michel Mathieu, PDG de Thales Avionics. "C'est un secteur qui est extrêmement concurrentiel et mondialisé (...) pour gagner, il faut absolument être très compétitif."

Afin d'améliorer cette compétitivité, la division va rassembler ses équipes françaises de développement sur quatre pôles: Bordeaux, Toulouse, Valence et Châtellerault. Les effectifs de R&D présents à Meudon et Vendôme - soit au total 500 personnes environ - rejoindraient ainsi dans les prochaines années les autres implantations géographiques de Thales Avionics.

Vendôme poursuivra de son côté ses autres activités, a précisé le groupe, tandis que les activités de Meudon déménageront comme prévu dans quelques semaines à deux pas, sur le nouveau site de Thales à Vélizy.

Selon les Echos, le projet, présenté aux syndicats le 3 octobre et à nouveau ce mercredi, ne devrait entraîner aucun licenciement grâce aux solutions de reclassemnet que tous les salariés concernés se verront proposer, ainsi qu'aux départs naturels. (Gilles Guillaume, édité par Gwénaëlle Barzic)