LEAD 1-Le rachat de Roberto Cavalli par VTB près d'aboutir-sces

mercredi 8 octobre 2014 13h27
 

(Actualisé avec des précisions)

LONDRES/MOSCOU, 8 octobre (Reuters) - VTB Capital, le fonds d'investissement de l'établissement financier russe VTB Bank , visé par les sanctions occidentales liées à la crise ukrainienne, a effectué un paiement en liquide pour sécuriser le rachat d'une participation majoritaire dans la maison de couture italienne Roberto Cavalli d'ici novembre, apprend-on de sources proches du dossier.

VTB Capital rachètera 70% du capital de la société florentine, connue pour ses tissus colorés à motifs animaliers, qui est valorisée à 400 millions d'euros, apprend-on d'une des sources, qui ajoute que le versement est de 20 millions d'euros.

Selon les sources, VTB Capital, dirigée par le banquier italien Riccardo Orcel, frère du responsable de la division banque d'investissement d'UBS Andrea Orcel, lève des fonds auprès d'investisseurs internationaux, y compris occidentaux, pour sceller la transaction rapidement.

VTB et Cavalli se sont refusés à tout commentaire.

VTB veut racheter Cavalli pour exploiter des marchés de croissance tels que la Russie et le Moyen-Orient et faire une percée en Asie.

Le styliste italien de 73 ans avait confirmé qu'il comptait vendre la marque, dont il conservera 30% du capital, durant les défilés de haute couture de Milan le mois dernier.

La présence russe en Italie, y compris dans le secteur du luxe, de la mode et de l'alimentation, a augmenté ces derniers mois avec les signes de redressement de l'économie du pays qui sort tout juste de sa plus grave récession en 70 ans.

On ne sait pas si l'opération de TVB sur Cavalli pourrait également engager un consortium de milliardaires russes intéressés par le milieu des entreprises italien.

Le pétrolier Rosneft a ainsi pris une participation dans le pneumaticien Pirelli, tandis que le magnat de la vodka Roustam Tariko a racheté le viticulteur italien Gancia en 2013. En février dernier, Renova Group, conglomérat du milliardaire Victor Vekselberg, a pris le contrôle d'Octo Telematics, un spécialiste du traitement de données. (Pamela Barbaglia et Alexander Winning, avec Valentina Za à Milan, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)