Bourse-Bolloré paye sa présence dans des pays touchés par Ebola

mercredi 8 octobre 2014 12h01
 

PARIS, 8 octobre (Reuters) - L'action Bolloré chute en Bourse, pénalisée par des craintes liées à ses activités dans des pays d'Afrique touchés par le virus Ebola qui viennent s'ajouter à une conjoncture mondiale et européenne morose qui pèse sur les marchés d'actions.

Vers midi, Bolloré, qui a déjà lâché mardi plus de 7%, perd plus de 8% à 378,90 euros après avoir touché un plus bas de l'année à 357,95 euros dans un volume d'échange représentant plus de sept fois sa moyenne quotidienne des trois derniers mois.

Un analyste, qui a requis l'anonymat, souligne que Bolloré, dont le titre est au demeurant peu liquide, souffre de sa présence en Sierra Leone et en Guinée, deux pays concernés par l'épidémie où le groupe gère les ports de Freetown et de Conakry qui représentent 7% des volumes manutentionnés en Afrique par Bolloré.

Il indique que dans ces deux pays, l'activité économique a sensiblement ralenti du fait de l'épidémie mais que les ports restent opérationnels. Et ce ralentissement commence à se faire sentir sur toute l'Afrique de l'Ouest.

Toutefois, ce même analyste estime que le titre Bolloré présente aujourd'hui un "point d'entrée" et ajoute que l'effet négatif du virus Ebola sur l'économie de la région ne doit pas faire oublier le potentiel de moyen-long terme du continent africain qui reste le vecteur principal de création de valeur du groupe Bolloré.

Le groupe Bolloré n'était pas joignable dans l'immédiat pour commenter ces informations. (Raoul Sachs, édité par Jean-Michel Bélot)