8 octobre 2014 / 20:29 / il y a 3 ans

LEAD 2-Wall Street finit en forte hausse, rassurée par la Fed

* Le Dow a gagné 1,64%, le S&P-500 1,75%, le Nasdaq 1,9%

* Plus forte hausse en pourcentage depuis un an pour le S&P-500

* Le compte-rendu de la Fed a rassuré sur la remontée des taux (Actualisé avec précisions, marché obligataire, Alcoa)

NEW YORK, 8 octobre (Reuters) - La Bourse de New York a terminé en vive hausse mercredi, le compte-rendu de la dernière réunion de la Réserve fédérale laissant entendre que la banque centrale attendrait, pour relever ses taux d‘intérêt, que l‘économie américaine soit bien en état de le supporter.

L‘indice Dow Jones a gagné 274,83 points, soit 1,64%, à 16.994,22. Le Standard & Poor‘s-500, principale référence de nombreux investisseurs, a pris 33,79 points (+1,75%) à 1.968,89 et le Nasdaq Composite a progressé de 83,39 points (+1,9%) à 4.468,59.

Pour le S&P-500 et le Nasdaq, il s‘agit de la plus forte hausse en pourcentage depuis le 10 octobre 2013. Le Dow, lui, a connu sa meilleure séance depuis décembre.

La séance avait pourtant mal débuté, le S&P-500 perdant jusqu‘à 0,5% et tombant sous sa moyenne mobile sur 150 jours, en raison entre autres des inquiétudes lancinantes sur la santé de l‘économie mondiale. Mais la tendance s‘est ensuite inversée et la hausse s‘est amplifiée après la publication du compte-rendu de la réunion de politique monétaire des 16 et 17 septembre.

Ces “minutes” montrent que la Fed pourrait modifier son discours sur les conditions qui la conduiront à remonter ses taux, afin de montrer que le resserrement de sa politique sera surtout lié à l‘évolution des indicateurs conjoncturels, en clair qu‘elle attendra pour relever les taux que l‘économie soit en état de le supporter.

Le document a aussi eu pour effet de faire reculer le dollar, dont la hausse régulière depuis près de trois mois est devenue une préoccupation de premier plan pour les marchés actions. L‘euro s‘échangeait autour de 1,2740 dollar en fin de séance contre 1,2655 environ avant la publication du compte-rendu.

APPLE EN VEDETTE, JC PENNEY SOUFFRE

Quant au marché obligataire, il a terminé en hausse, le rendement à 10 ans revenant en fin de journée à 2,3142%, au plus bas depuis juin 2013.

Les dix principaux secteurs du S&P ont fini dans le vert et un seul a progressé de moins de 1%.

Les secteurs liés à la conjoncture économique américaine ont mené le bas. Les valeurs financières ont ainsi avancé de 1,8% , les technologiques de 2%.

Sur les 500 valeurs du S&P, 21 seulement ont terminé dans le rouge. Quant à l‘indice de volatilité du CBOE, il a reculé de 12,2%.

Apple a pris 2,08% dans des volumes très importants après l‘annonce par l‘investisseur activiste Carl Icahn de son intention d‘envoyer jeudi une lettre ouverte au PDG du groupe, Tim Cook. Carl Icahn avait réclamé l‘an dernier à Apple une augmentation de la distribution de liquidités aux actionnaires.

Le géant de l‘aluminium Alcoa a fini en hausse de 0,75% avant la publication de ses résultats trimestriels. Le titre prenait 2% supplémentaires dans les transactions hors séance en réaction à l‘annonce d‘un bénéfice par action hors exceptionnels supérieur au consensus.

A la baisse, le groupe de grands magasins JC Penney a chuté de 10,88% après avoir averti que ses ventes à périmètre comparable seraient, au troisième trimestre, inférieures à sa prévision initiale.

Un autre distributeur, Sears Holding a cédé 4,79% après des informations de Bloomberg selon lesquelles plusieurs assureurs de ses fournisseurs cherchaient à réduire leur exposition au groupe. (Ryan Vlastelica,; Marc Angrand pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below