LEAD 1-Japon-La BoJ s'en tient au statu quo

mardi 7 octobre 2014 11h22
 

* La politique monétaire japonaise reste inchangée

* Elle abaisse son évaluation de la production après la hausse de TVA

* Le "QQE" est lié à ses résultats, pas à un calendrier-Kuroda

* Le yen faible a des inconvénients et des avantages (Actualisé avec conférence de presse)

par Leika Kihara et Stanley White

TOKYO, 7 octobre (Reuters) - Le gouverneur de la Banque du Japon, Haruhiko Kuroda, a affiché mardi sa détermination à assurer durablement un soutien massif à l'économie mais il a réfuté tout besoin urgent de l'intensifier, soulignant les perspectives favorables en dépit de signes préoccupants.

La Banque du Japon (BoJ) a maintenu sa politique monétaire inchangée mais elle a revu en baisse son évaluation de la production industrielle, reconnaissant que la hausse de la TVA intervenue en avril avait un impact plus important qu'attendu sur l'activité économique.

Lors de la conférence de presse qui a suivi la réunion de politique monétaire, Haruhiko Kuroda a réaffirmé que la baisse du yen était globalement favorable à l'économie japonaise mais il a légèrement modifié son discours en reconnaissant qu'une poursuite de la dépréciation de la monnaie pourrait pénaliser les petites et moyennes entreprises comme les ménages en faisant monter les prix des importations.

Comme attendu, la banque centrale a voté à l'unanimité le maintien de sa politique de stimulation monétaire instaurée en avril 2013, qui vise une augmentation de la base monétaire (l'ensemble des liquidités en circulation et des dépôts à la banque centrale) de 60.000 à 70.000 milliards de yens (437 à 510 milliards d'euros) par an via des achats d'obligations d'Etat et d'actifs plus risqués.   Suite...