October 6, 2014 / 11:39 AM / 3 years ago

LEAD 1-Grèce/Budget-Croissance en hausse et baisses d'impôts

3 MINUTES DE LECTURE

* Le PIB attendu en hausse de 0,6% en 2014, 2,9% en 2015

* Le projet de budget 2015 prévoit des baisses d'impôts

* Excédent primaire prévu à 2% du PIB cette année, meilleur qu'attendu

ATHENES, 6 octobre (Reuters) - Le gouvernement grec a dévoilé lundi son projet de budget 2015 en promettant une deuxième année de croissance et des mesures d'allégement de la fiscalité pour alléger l'austérité régnant après six années de récession.

Athènes prévoit un retour à la croissance en 2014 avec une hausse de 0,6% du produit intérieur brut (PIB), qui se prolongera avec une hausse de 2,9% du PIB en 2015.

Le projet du budget confirme dans les grandes lignes les objectifs de croissance et d'excédent budgétaire avant service de la dette fixés dans le cadre du plan d'aide international de 240 milliards d'euros mis en place par l'Union européenne et le Fonds monétaire international (FMI).

Le gouvernement grec espère également que cette croissance lui permettra de confirmer son retour sur les marchés obligataires.

"Le pays s'engage dans une longue période de croissance durable et d'excédent budgétaire primaire, ce qui va soutenir l'emploi, réduire le chômage et améliorer le niveau de vie de tous les citoyens", a déclaré aux journalistes le secrétaire d'Etat aux Finances, Christos Staikouras.

"C'est le résultat de sacrifices sans précédent des ménages grecs et des entreprises. Et ces sacrifices n'auront pas été vains."

Athènes espère sortir du plan d'aide international d'ici la fin de l'année, avec plus d'un an d'avance sur le calendrier prévu (début 2016) pour rallier une population lassée par l'austérité et assurer la stabilité du gouvernement en vue de l'élection présidentielle de début 2015.

Ainsi, le projet de budget confirme une réduction de certaines des taxes mises en place au plus fort de la crise, comme celle sur le fioul domestique ou l'impôt de "solidarité". La TVA réduite à 13% dans la restauration serait en outre maintenue.

En quatre ans d'austérité, les revenus des Grecs ont reculé de plus de 30% et le taux de chômage dépasse 27%.

Athènes a confirmé sa prévision d'un excédent budgétaire hors service de la dette de 2,9% du produit intérieur brut (PIB) en 2015, soit légèrement inférieur à l'objectif de 3% du plan de renflouement. Celui-ci est attendu à 2% en 2014.

Le projet de budget table sur une baisse à 22,5% du taux de chômage en 2015 contre 24,5% cette année et une dette représentant 168% du PIB contre 175% cette année.

La Grèce a fait savoir qu'elle émettrait l'année prochaine des obligations à sept et 10 ans ainsi que des bons du Trésor à plus de 26 semaines, enhardie par le succès de son retour sur les marchés de la dette en avril après quatre ans d'abstention. (Lefteris Papadimas, Mathilde Gardin pour le service français, édité par Marc Angrand)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below