L'indien JSW négocie le rachat de London Mining-sources

lundi 6 octobre 2014 09h40
 

6 octobre (Reuters) - JSW Steel, le troisième sidérurgiste indien, a engagé des discussions en vue du rachat de London Mining, un groupe présent principalement dans le minerai de fer en Sierra Leone, a-t-on appris de deux sources proches du dossier.

L'information, qui confirme celle publiée dimanche par le Sunday Times, fait bondir l'action London Mining de plus de 11% en début de séance lundi à la Bourse de Londres.

London Mining, affaibli par la baisse des cours du minerai de fer et l'épidémie de fièvre Ebola, est jugé bon marché avec une capitalisation d'environ 10 millions de dollars (huit millions d'euros), a dit l'une des sources, ajoutant que son rachat permettrait à JSW de résoudre en partie ses difficultés d'approvisionnement.

Les mesures prises contre l'extraction minière illégale en Inde ont eu pour effet une forte diminution de la production de minerai de fer, forçant le groupe à importer massivement. Il devrait ainsi avoir importé au total 10 millions de tonnes de minerait sur l'exercice qui s'achèvera le 31 mars.

"Les discussions (avec London Mining) sont en cours depuis plusieurs mois. Les gens de JSW leur ont rendu visite", a dit la source, qui a requis l'anonymat.

Très endetté, London Mining a déclaré la semaine dernière être en discussion avec un investisseur potentiel en ajoutant que les pourparlers pourraient encore prendre plusieurs semaines.

Comme d'autres petits acteurs du marché, London Mining doit faire face aux plus bas sans précédent atteints par les cours du minerai de fer, conséquence de la stagnation de la demande en Chine, le premier consommateur mondial de cette ressource, et de l'offre excédentaire dans le secteur.

Un porte-parole de JSW n'a pas répondu dans l'immédiat à une demande de commentaire. London Mining n'était pas disponible dans l'immédiat.

JSW est contrôlé par le milliardaire Sajjan Jindal. (Krishna Das, Marc Angrand pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)