La droite espagnole au plus bas dans les sondages

dimanche 5 octobre 2014 15h56
 

MADRID, 5 octobre (Reuters) - La cote du Parti populaire (PP), la formation de droite de Mariano Rajoy, le président du gouvernement espagnol, est tombée à son plus bas niveau depuis sa victoire aux élections de novembre 2011, selon un sondage publié dimanche par le quotidien El Pais.

Si des élections avaient lieu demain, le Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE) arriverait en tête avec 20,7% des suffrages. Le parti de Rajoy n'obtiendrait lui que 15,9% des voix, soit à peine plus du tiers de son score de 2011 (44,6%).

Le Parti populaire serait même sous la menace de Podemos, le nouveau parti de gauche radicale issu du mouvement des Indignés que l'institut Metroscopia crédite de 14,3% des intentions de vote.

Les prochaines élections législatives sont programmées pour la fin 2015.

L'émergence de Podemos, qui poursuit sa progression dans l'opinion publique après une première réussi aux élections européennes du mois de mai, menace de faire éclater le bipartisme.

En additionnant les intentions de vote mesurées par Metroscopia, le Parti populaire et le Parti socialiste ne pèsent plus que 37% des voix, contre 73% aux législatives de novembre 2011.

Une part croissante de l'électorat espagnol juge les deux formations historiques du paysage politique également responsables de la crise économique, du chômage, des fraudes et du climat de tensions qui règne avec les nationalistes de Catalogne. (Tracy Rucinski; Henri-Pierre André pour le service français)